Le 18 décembre 2020 | Mis à jour le 18 décembre 2020

Bijoux : trouvez la perle rare aux enchères

par Clémentine Pomeau-Peyre

Les ventes aux enchères sont le moyen idéal pour dénicher la perle rare. Chaque jour, des centaines de bijoux sont proposés à la vente, avec des estimations accessibles à tous les budgets. Tour d’horizon à travers une sélection de lots à saisir dans les prochains jours en live sur Interencheres.

 

« L’essentiel est de trouver son bijou coup de cœur, ensuite peu importe si on se le fait offrir ou si on se l’offre ! », s’amuse Elodie Peeren. A l’hôtel des ventes de Saint Omer, la commissaire-priseur a organisé plusieurs ventes de bijoux en décembre, la dernière aura lieu samedi 19 : « Ce qui plaît le plus, ce sont les diamants, les bijoux Art déco très typés, mais aussi les bijoux 1900 et Napoléon III ».

 

Des bijoux originaux pour les petits budgets

Côté budget, le bijou ancien peut réserver de bonnes surprises. Pour preuve, la vente de bijoux d’Elodie Peeren du 19 décembre montre dans son catalogue que pour moins de 150 euros, un petit lot original est déjà possible : une bague en or jaune avec un motif en forme de main et rubis rond (100-150 euros) ou une paire de boucles d’oreilles en perles de culture naturelles (60-80 euros). Mais aussi plusieurs bracelets manchette (60-80 euros) en perles de culture naturelles, commentés par Elodie Peeren : « les perles sont toujours appréciées, en bracelet à plusieurs rangs ou en sautoir surtout, dans une évocation du style Chanel ».

La traditionnelle vente du 31 décembre chez Besch Cannes Auction offre aussi quelques possibilités aux petits budgets : une broche de corail rouge (100-150 euros), une bague en or jaune avec un décor de sirènes ou une paire de pendants d’oreilles rétro en or jaune agrémentée de lapis lazuli et pierres oranges (200-400 euros). L’édition 2020 de cette vente montre une profusion de couleurs et de formes : « Il s’agit, pour partie, de la collection d’une actrice des années 1930 Rosita Diaz Gimeno. Elle adorait les bijoux, les coraux, les bracelets avec des charms… », s’explique l’expert Edouard de Garo. Pour moins de 500 euros, vous aurez accès au joyeux univers coloré laissé par l’actrice : bague en or bicolore, avec un plateau serti de rubis et diamants taille brillant (150-250 euros), pendentif en or jaune serti d’un saphir rond (200-300 euros) ou une paire de clips d’oreilles or jaune et turquoise (200-300 euros).

 

 

Des bijoux classiques à moins de 1 000 euros

Autre vente, autre date, le 23 décembre à Lille, un budget autour de 450 et 500 euros pourrait suffire pour emporter la plus discrète parure en or (bracelet et collier) ou un petit bracelet en or (350 – 400 euros) qui font partie de la sélection de Xavier Wattebled. A Saint-Omer, toujours pour moins de 500 euros, une charmante bague en or jaune sertie d’un camée (200-250 euros), un sautoir en perles de cultures multicolores (250-300 euros) et un bracelet en argent et nacre (350 -450 euros) attendent les amatrices. « Le bijou ancien, c’est à la fois un objet de qualité souvent supérieur à ce qui se fait aujourd’hui, un petit morceau de notre histoire collective, mais aussi un gage d’originalité. Vous n’aurez jamais le même que votre voisine », souligne Elodie Peeren. Sa sélection présente aussi des pièces classiques : à moins de 1 000 euros, une alliance en or jaune et diamants baguettes (700-800 euros), un collier de rubis naturels taillés en chute (900 -1 100 euros) ou un pendentif en or jaune et saphir (900-1 100 euros)… Dans la même fourchette de prix, la vente lilloise de Xavier Wattebled propose un bracelet manchette 1900 (900-1 000 euros) ou une gourmette en or à breloques (900 – 950 euros). 

 

 

Et du côté de Cannes, ce budget ouvre la porte à un bracelet en or bicolore à 13 breloques en néphrite (400-600 euros), une broche nœud en platine, or et perles blanches (400-700 euros) ou un clip Van Cleef & Arpels figurant une fleur en or jaune, dont les pétales sont serties de diamants (600-800 euros). « Van Cleef, Boucheron, Bulgari, Dinh Van, les grands noms de la joaillerie sont toujours gage de très belles pièces, qui se vendent bien », souligne l’expert Edouard de Garo, « et moins cher qu’en neuf ! C’est le cas par exemple des bagues Van Cleef de la collection Philippines que nous estimons entre 1 200 et 2 200 euros… c’est dix fois plus en boutique. »

 

 

 

Des bijoux prestiges, sertis de diamants

Enfin, puisqu’il faut bien rêver un peu, admirons au moins pour quelques instants la bague en or bicolore sertie d’un diamant rose « Pink » de 2,21 carats (100 000 – 300 000 euros) ou cette autre bague ornée de diamants jaunes de 10,03 carats (90 000 – 120 000 euros), toutes deux présentées le 31 décembre à Cannes.

Enchérir | Découvrez les prochaines ventes de bijoux sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Le matériel d’une école de cirque en vente dans le Gers

Le 13 janvier 2021 | Mis à jour le 13 janvier 2021

Suite à une liquidation judiciaire, l’intégralité du matériel d’une école de cirque sera dispersée aux enchères le 15 janvier à Vic-Fezensa, dans le Gers. Au programme : 193 lots destinés […]

Défilé de ventes Militaria

Le 7 janvier 2021 | Mis à jour le 7 janvier 2021

Les passionnés de Militaria et souvenirs historiques auront le choix parmi une quarantaine de ventes organisées en ce début d’année 2021. Au programme, des casques, insignes, affiches ou médailles datant […]