Le 22 novembre 2021 | Mis à jour le 26 novembre 2021

Ettore Sottsass : des pièces design iconiques aux enchères

par Diane Zorzi

Alors que le Centre Pompidou lui consacre une exposition jusqu’au 3 janvier à Paris, Ettore Sottsass sera à l’honneur aux enchères du 23 novembre au 13 décembre, de Béziers à Paris. Au programme, des pièces design emblématiques du renouveau décoratif insufflé après-guerre par ce créateur milanais du groupe Memphis.

 

Une machine à écrire Valentine éditée par Olivetti

Fils d’un architecte italien, formé auprès d’Otto Wagner, Ettore Sottsass (1917-2007) entreprend des études d’architecture à l’Ecole polytechnique de Turin, où il obtient son diplôme en 1939. Après le traumatisme de la guerre, période durant laquelle il est fait prisonnier à Sarajevo, il rejoint Milan où il prend part à des projets de reconstruction et de logements sociaux, avant de fonder en 1947 sa propre agence de design. Sa rencontre en 1956 avec Adriano Olivetti marque le début d’une collaboration fructueuse qui ne s’achèvera qu’en 1982. L’entrepreneur italien lui confie le design des produits issus de son nouveau département d’électronique, à l’instar d’ordinateurs, mobilier de bureau et machines à écrire électroniques. C’est ainsi qu’Ettore Sottsass dessine en 1969 une machine à écrire au rouge vermillon flamboyant, insufflant une note pop dans l’univers du bureau, jusqu’alors peuplé d’un matériel aux teintes austères. Baptisé « Valentine », du fait de sa sortie le jour de la Saint-Valentin, l’objet séduit par son caractère ludique et devient le symbole d’une société en pleine mutation. Sottsass utilise l’acrylonitrile butadiène styrène (ABS), un polymère thermoplastique à la fois rigide et léger, et dote l’ensemble d’une mallette, offrant à l’utilisateur une machine aisément transportable. 

 

Ettore Sottsass (1917-2007), machine à écrire Valentine, modèle crée en 1969. Edition Olivetti arrêtée ABS rouge. Caoutchoucs de fermeture du boitier cassés (manques). Haut. : 11,5 Long. : 35 Larg. : 34,5 cm. Estimée entre 80 et 150 euros. Mise en vente par Delorme & Collin du Bocage le 25 novembre à Paris et en live sur Interencheres. 

 

La bibliothèque Casablanca éditée par Memphis

En rupture avec le design industriel, marqué par l’esthétique fonctionnaliste héritée du Bauhaus, Ettore Sottsass fonde au cours de l’hiver 1980-1981 le groupe Memphis, rejoint par de jeunes architectes et designeurs américains, français, italiens et japonais, soucieux d’en découdre avec le « bon goût » bourgeois d’après-guerre. Ensemble, ils innovent à travers des créations colorées façonnées à partir de matériaux inattendus et arborant des formes exubérantes, volontiers humoristiques, libérant les objets et meubles de leur fonctionnalité, au profit de leur dimension symbolique et émotionnelle. En 1981, Sottsass dessine ainsi une bibliothèque Casablanca en forme de totem. Ce meuble coloré et graphique devient l’un des symboles de ce « Nouveau Design », destiné à égayer les intérieurs et à fuir la banalité du quotidien. 

 

Ettore Sottsass (1917 – 2007), « Casablanca », bibliothèque ouvrant à un abattant, trois tiroirs coulissants et deux vantaux, à structure en bois plaqué de stratifié polychrome et base en bois noirci. Plaquette métallique « Memphis Milano 1981 E.Sottsass Made in Italy » en partie basse. 232 x 150 x 35 cm. Estimée entre 6 000 et 8 000 euros. Mise en vente par Millon & Associés le 3 décembre à Paris.

 

 

Un vase Ananke en verre soufflé édité par Memphis

Pour ses meubles et objets d’art, Ettore Sottsass recourt à des formes simples, géométriques et souvent totémiques, désireux de « revenir à […] des archétypes mystiques ». S’il montre une prédilection pour la céramique, tout au long de sa carrière, il expérimente également le verre, s’inspirant du savoir-faire millénaire des souffleurs de verre de Murano. Il livre à partir de ce matériau des œuvres aux couleurs éclatantes, composées d’un empilement de formes géométriques, assemblées à l’aide de colle chimique, jouant de contrastes entre la transparence et l’opacité. Si Sottsass quitte le groupe Memphis en 1985, il poursuit ses expérimentations au sein de son agence d’architecture, de graphisme et design, « Sottsass Associati ». Il travaillera dès lors pour les plus grandes entreprises, d’Apple à Knoll, et réalise de nombreuses maisons privées, à l’instar de la Casa Wolf dans le Colorado. 

 

Ettore Sottsass (1917-2007), vase Ananke, modèle crée en 1986. Edition Memphis, années 1990. Verre soufflé et collé. Signature gravée : « E. SOTTSASS PER MEMPHIS MILANO BY COMPAGNIA VETRARIA MURANESE ». Haut. : 48 cm. Estimé entre 1 500 et 2 500 euros. Mis en vente par Delorme & Collin du Bocage le 25 novembre à Paris et en live sur Interencheres.

 

Enchérir | Consultez les prochaines ventes de pièces design d’Ettore Sottsass annoncées sur interencheres.com

 

Sélection de pièces design d’Ettore Sottsass en vente sur Interencheres

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une rare BMW Z8 aux enchères à Cannes

Le 25 juillet 2022 | Mis à jour le 25 juillet 2022

Rare, beau et très puissant, le roadster BMW Z8 a été la monture de James Bond. Un exemplaire sera vendu aux enchères dans le cadre de la vente de prestige […]