Le 16 juin 2022 | Mis à jour le 16 juin 2022

Game Fair : les ventes aux enchères en ligne de mire

par Clémentine Pomeau-Peyre

Rendez-vous incontournable de la chasse en France, le Game Fair accueillera les 18 et 19 juin à Lamotte-Beuvron deux ventes aux enchères dédiées aux armes de collection et arts animaliers. Parmi les pièces maîtresses figure une paire de fusils « Royal » fabriquée par Holland & Holland en 1898. 

 

« Nous participons au Game Fair depuis une vingtaine d’années et cette édition sera l’occasion de renouer enfin avec l’animation d’une salle de vente pleine », s’enthousiasme Guillaume Cornet. Le commissaire-priseur de Blois a préparé deux ventes pour cet événement qui rassemble les passionnés de chasse du 17 au 19 juin à Lamotte-Beuvron, en Loir-et-Cher. La vente du 18 juin sera consacrée aux armes de chasse et de collection, avec notamment une paire de fusils Holland & Holland modèle Royal ejector calibre 12/65 circa 1898, estimée entre 14 000 et 14 500 euros. « C’est la Rolls des armes et le fait d’avoir une paire augmente encore la valeur de ce lot », souligne le commissaire-priseur. Fondée par Harris Holland en 1835, l’entreprise britannique Holland & Holland est connue principalement pour ses fusils de chasse fabriqués à la main. Contrôlée depuis 1989 par la famille Wertheimer, elle bénéficie de deux Royal Warrants [Ndlr. Les Royal Warrants sont des mandats délivrés aux entreprises qui fournissent des biens à la famille royale]. « Ces fusils « Royal » constituent la marque de fabrique de l’entreprise depuis de nombreuses décennies. Notre paire quant à elle présente la particularité d’avoir été montée à bois avec un très beau noyer. Les gravures et le jaspage de la gravure sont également typiques de ce modèle. » A noter que ces armes, fabriquées en 1898, sont considérées comme des objets de collection et classées en catégorie D. Elle peuvent de ce fait être acquises librement sans la détention d’un permis de chasse.

 

Paire de fusils Holland & Holland modèle Royal ejector, calibre 12/65, canons juxtaposés de 76 cm marqués Holland & Holland 98 New Bond street, London. Numérotés 1 et 2 en chiffres d’or. Platines jaspées et gravées de rinceaux et volutes. Double détente. Crosse noyer de 36 cm. Longueur canons : 76cm, longueur crosse : 36cm. Poids 2.9kg. Estimation : 14 000 – 14 500 euros.

 

Des œuvres d’art célébrant la chasse 

La seconde vacation, le 19 juin, devrait attirer les amateurs de bronzes, gravures, dessins et accessoires de chasse. Du côté des chiens de chasse, retenons un Dogue assis en bronze par Stanislas Lami (800 à 1 000 euros), un Labrador de Pierre-Emile Thorain (600 à 800 euros) ou un lévrier d’Emmanuel Frémiet (250 à 300 euros). Et pour les peintures, deux huiles de Jean-Claude Lestringant, Vol de canard et Sangliers dans la neige (300 à 400 euros pièce). La gamme de prix est volontairement très abordable, entre 10 et 1 000 euros. « Nous n’avons que quelques pièces de taxidermie, une quinzaine en tout dont un grand Koudou (150 à 200 euros), tout simplement pour une question de place, précise Guillaume Cornet. La tente dans laquelle nous sommes installés n’est pas si grande, et nous avons en général 300 à 400 personnes qui viennent assister à la vente ».

Enchérir | Suivez les ventes du Game Fair les 18 et 19 juin en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Des œuvres de Street art en vente à Vannes

Le 22 juin 2022 | Mis à jour le 22 juin 2022

Berthet One, Pakone, Léo & Steph, Tito / Mulk… Une trentaine de Street artistes seront réunis le 25 juin à Vannes à l’occasion d’une vente aux enchères d’art urbain organisée […]

Les broderies royales espagnoles de la collection Fruman

Le 17 juin 2022 | Mis à jour le 17 juin 2022

A l’occasion de leur vente de prestige annuelle, la maison Rouillac dévoilera le 19 juin au Château d’Artigny à Montbazon un ensemble de broderies anciennes provenant de la collection Fruman, […]