Le 1 décembre 2021 | Mis à jour le 7 décembre 2021

La théière en porcelaine de Meissen de Marie Leszczyńska préemptée par le Château de Versailles

par Diane Zorzi

L’une des deux théières provenant du célèbre service offert à la reine Marie Leszczyńska par le roi de Pologne était dévoilée aux enchères le 5 décembre à Cherbourg. Exécutée en porcelaine de Meissen en 1737, elle a été préemptée par l’Etat pour 36 000 euros et rejoindra les collections du Château de Versailles. 

 

En 1737, le roi de Pologne et électeur de Saxe, Auguste III (1696-1763), fait envoyer à la reine Marie Leszczyńska (1703-1768) un service à thé et chocolat en porcelaine de Meissen. Avec ce cadeau diplomatique des plus raffinés, Auguste III entend apaiser les relations entre la France et son pays, mises à mal lors de la guerre de Succession de Pologne qui avait évincé du trône le propre père de la reine de France. Si seule une vingtaine de pièces est connue à ce jour, l’inventaire dressé à Versailles après la disparition de la reine en 1768 révèle que ce service rassemblait à l’origine cinquante-six éléments, dont deux théières. La première est exposée au Victoria and Albert Museum à Londres, suite au prêt en 2008 de la collection Rosalinde et Arthur Gilbert. La seconde manquait à l’appel jusqu’à ce que Samuel Boscher annonce sa vente aux enchères à Cherbourg.

 

Une théière en porcelaine de Meissen de 1737

Les pièces de ce service sont reconnaissables par la présence des armes de France et de Pologne. Elles arborent de riches dorures, ainsi que des décors de chinoiserie et scènes militaires ou maritimes. « Sur notre théière, les armes d’Alliance de France et de Pologne sont surmontées d’une couronne royale et surplombent des paysages maritimes, détaille le commissaire-priseur. Le bec verseur et les bordures sont agrémentés de dorures. La monture du couvercle en argent doré est composée d’un poussier en forme de coquille, portant un poinçon de décharge XVIIIe. » Avant que Sèvres ne s’impose, Meissen domine tout au long de la première moitié du XVIIIe siècle le marché de la porcelaine en Europe. A l’époque de l’exécution de ce nécessaire, la manufacture, fondée en 1710, connaît ses plus belles heures, marquées par la création entre 1736 et 1742 du célèbre service aux cygnes.

 

Théière couverte en porcelaine de Meissen provenant du service à thé et chocolat offert à la Reine de France Marie Leszczynska par le roi de Pologne Auguste III en mars 1737. Haut. : 11 cm. Long. : 14 cm. Expert : M. L’Herrou. Préemptée pour 36 000 euros (frais inclus). 

 

Le premier cadeau diplomatique destiné à la famille royale de France

Si la production de Meissen a fait l’objet de cadeaux diplomatiques entre les cours européennes dès les années 1720, le service offert par Auguste III à Marie Leszczyńska serait le premier présent destiné à un membre de la famille royale de France. La conservation du château de Versailles tente d’ailleurs depuis 2014 de reconstituer ce service exceptionnel au gré de préemptions en vente publique. En 2017 à Paris, elle s’offrait ainsi un ensemble de bols à thé, accompagnés de leurs soucoupes, pour un montant global de 140 000 euros. Le 6 décembre à Cherbourg, l’institution prenait part à nouveau activement aux enchères. La théière, estimée entre 15 000 et 20 000 euros, a finalement été préemptée par l’Etat pour 36 000 euros (frais inclus, 30 000 euros au marteau). Elle rejoindra les collections du Musée national du Château de Versailles qui comptent désormais dix-huit éléments du service de Marie Leszczyńska  : notre théière, un bol à rincer, une chocolatière, deux tasses à chocolat, quatre bols à thé, un pot à lait, une tasse et sept sous-tasses.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un ensemble mobilier de Sormani aux enchères à Vendôme

Le 19 janvier 2022 | Mis à jour le 19 janvier 2022

A l’occasion de la vente de l’ameublement d’un Prieuré de la vallée du Loir, la maison Rouillac présentera aux enchères une enfilade et un buffet de Paul-Charles Sormani ornés à […]

Un chef-d’œuvre d’Etienne Rey refait surface à Lyon

Le 18 janvier 2022 | Mis à jour le 18 janvier 2022

Le 20 janvier à Mâcon, Jérôme Duvillard dévoilera aux enchères un chef-d’œuvre d’Etienne Rey, redécouvert dans une propriété lyonnaise. Cette vue de Lyon sous la neige est l’une des rares […]

La collection d’un mécène vendéen aux enchères à Nantes

Le 14 janvier 2022 | Mis à jour le 14 janvier 2022

Ancien conservateur du Musée de la Roche-sur-Yon, Alain Jammes d’Ayzac a soutenu toute sa vie les artistes vendéens, à l’instar de Jean Launois et Charles Milcendeau. Sa collection sera dispersée […]