Le 25 février 2022 | Mis à jour le 25 février 2022

Tintin : des albums et objets de collection à vendre aux enchères

par Clémentine Pomeau-Peyre

Tintinophilie ou Tintinomania ? Les aventures du plus célèbre des journalistes belges, imaginées par Hergé, passionnent depuis plus de 90 ans les petits et les grands. Aux enchères, les albums, autant que les figurines, maquettes et objets collectors, enregistrent parfois des prix records. Il est heureusement encore possible de constituer une collection à prix raisonnables. Tour d’horizon des prochaines ventes aux enchères dédiées à l’univers de Tintin.

 

Il a parcouru le monde (et jusqu’à la lune !) vêtu d’un pantalon de golf et d’un pull bleu, accompagné d’un petit chien blanc, d’un capitaine bougon et d’un savant sourd… C’est Tintin ! Et si ses aventures sont terminées depuis 1983, date de la mort d’Hergé, ses albums et objets dérivés passionnent encore les collectionneurs, de 7 à 77 ans. Les adjudications records pour des albums en première édition occupent toujours le devant de la scène. Notons pour ces dernières années les 13 508 euros atteints par un Tintin au Congo édition du Petit Vingtième par May associés en mars 2021, les 41 910 euros décrochés par On a marché sur la Lune, exemplaire dédicacé par l’équipage d’Apollo 11 et Hergé chez Cannes Enchères en juillet 2019, ou encore cette édition de 1942 des Cigares du Pharaon adjugée 5 813 euros chez Cornette de Saint Cyr en octobre 2020. Les dessins de la main de Georges Remi, dit Hergé, le créateur du célèbre personnage dépassent encore ces montants : 154 375 euros ont été nécessaires pour acquérir un crayonné à la mine de plomb d’une planche de l’album Vol 714 pour Sydney en octobre 2013 chez Aymard et Debussy. Ces pièces, rares sur le marché, peuvent exclure les collectionneurs tout aussi passionnés mais moins fortunés. Il est heureusement encore possible de se constituer une jolie collection à prix raisonnables. Tintin reste accessible à tous ! 

 

La collection d’un Tintinophile dispersée à Nancy

Deux ventes le démontrent dans les prochains jours. La première a lieu le 26 février à Nancy, et compte environ 80 lots dédiés au petit reporter. « C’est une collection privée, rassemblée entre les années 1980 et aujourd’hui, détaille Antoine Audhuy de l’étude Alexandre Landre, elle ne comporte pas de pièces très anciennes, mais toutes sont neuves et de première main, et certaines ne sont plus éditées, elles devraient donc prendre de la valeur ». Au programme notamment, des poupées habillées de Tintin et Haddock en édition flamande (130 à 150 euros) mais aussi des bouées éditées par Nautyl dans les années 1990, en forme de fusée comme dans l’album On a marché sur la Lune (220 à 250 euros) ou du sous-marin requin fabriqué par le professeur Tournesol dans le Trésor de Rackham le Rouge (180 à 200 euros). « Nous avons également quelques albums intéressants, souligne le commissaire-priseur, qui peuvent venir compléter une collection« . Parmi ces éditions, signalons un Tintin au Congo de 1946-1950 en bon état de conservation, estimé 230 à 250 euros.

 

Des objets collectors célébrant l’univers de Tintin

D’autres livres sont à l’honneur dans la vente du 10 mars prochain à Tarbes. Henri Adam propose une vente Tintinomania de 275 lots, qui compte quelques livres intéressants : une édition « making of » des deux albums Les sept boules de Cristal et le Temple du Soleil (200 à 250 euros), un livre Tintin et l’alcool par Bertrand Boulin daté de 1995 (60 à 90 euros), un rare pop-hop de l’île Noire éditions Hallmark de 1970 (50 à 90 euros), et plusieurs exemplaires de Chronologies d’une œuvre en séries limitées avec leur emboitage d’origine (100 à 200 euros). « L’intérêt de cette vente, constituée à partir d’une collection unique avec quelques ajouts, c’est aussi la variété et la quantité de lots, vaisselle, papeterie, vêtements, jeux, les petites voitures des éditions Atlas… », énumère Myriam Sumann de la maison Adam, qui précise néanmoins que « certains lots ne sont pas en état neuf, les bouteilles de champagne à étiquette Tintin ont été consommées, ainsi que les pots de confiture ! ».

Quelques lots de minuscules figurines mini Pixi devraient attirer les collectionneurs : Tintin et Milou du Pays des Soviets, la boîte à cigares des Cigares du Pharaon ou la potiche du Lotus Bleu (estimés 100 à 120 euros pièce)… Une estimation raisonnable pour des figurines isolées. Rappelons qu’une petite vitrine contenant une série de Pixi, intitulée L’Objet du Mythe, a été adjugée 6 552 euros en novembre 2017 par la maison de ventes Kâ-Mondo, et qu’un lot de trois figurines estimées 400 à 500 euros a décollé le 30 septembre dernier chez Goxe et Belaïsch pour culminer à 9 227 euros. A noter également la vente le 18 mars à Marseille d’une grande statuette Tintin et Milou en résine peinte [photo en Une], estimée de 300 à 500 euros.

Enchérir | Consultez les prochaines ventes de livres et objets liés à l’univers de Tintin sur interencheres.com

 

Découvrez notre sélection de livres et objets liés à Tintin parmi les prochaines ventes

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une montre Cartier centenaire aux enchères à Paris

Le 10 avril 2024 | Mis à jour le 11 avril 2024

Une rare montre de gentleman Cartier datée autour de 1911 sera présentée aux enchères chez Vermot et Associés le 16 avril à Paris. Dans son état d’origine, avec une charmante […]