Le 30 avril 2013 | Mis à jour le 30 avril 2013

Toute l’histoire du vélo à Laval

par Interencheres

Les beaux jours reviennent et avec eux l’irrépressible envie de troquer son auto ou son métro pour un nouveau vélo ! Tous en selle direction Laval, où Maîtres Bruno Hiret et François Nugues disperseront le samedi 4 mai 2013 une cinquantaine de bicyclettes anciennes. L’occasion de rouler sur près d’un siècle d’histoire cycliste.

.

Envie de sortir des sentiers battus ? Et si vous optiez pour un vélo unique en son genre : un engin doté d’un système « rétro-direct » pour avancer en pédalant à l’envers ! Estimé de 300 à 400 euros, cette bicyclette de 1928 sera mise aux enchères lors de la vente de vélos anciens organisée par Maîtres Bruno Hiret et François Nugues à Laval le samedi 4 mai 2013. Les commissaires-priseurs disperseront la collection d’André Bergamini, un ancien vendeur de vélocipèdes et coureur cycliste de la région qui a aujourd’hui décidé de se séparer d’une cinquantaine de ses précieux deux-roues.

.

….

.

Entre le plus ancien modèle, un vélo de course route Humber de 1891 (ci-dessus, à gauche) pourvu des tous premiers pneus Michelin gonflables et démontables (estimé de 700 à 800 euros), et le Burdin de 1975 à moteur Motobécane (estimé de 500 à 600 euros, ci-dessus, à droite), près d’un siècle d’histoire cycliste défilera sous vos yeux. Toutes les évolutions techniques et les tentatives mécaniques seront ainsi représentées, à l’image des premières jantes en bois, des freins à tringles, sans oublier les dérailleurs à fourchettes !

.

….

.

Ces vélos emprunteront également le chemin de la grande histoire pour vous montrer les modèles utilisés par l’armée française pendant la Première Guerre mondiale, notamment un Peugeot estimé autour de 400 euros et proposé avec tous ses accessoires : casque, gants, cantine et musette (ci-dessus, à gauche). Les bicyclettes que la police utilisait au début du siècle, les fameuses « hirondelles » qui donnèrent leur nom aux agents cyclistes de l’époque figurent également dans la vente (un modèle Brillant de 1905 estimé de 200 à 250 euros). Mais les hirondelles n’étaient pas les seuls professionnels à circuler en deux-roues : les porteurs de pain leur emboitaient souvent la roue, à califourchon sur un tricycle, comme celui de 1935 proposé autour de 300 euros (ci-dessus, à droite).

.

….

.

Les amateurs de cyclisme et d’histoire du sport devraient également trouver leur bonheur. Le collectionneur a en effet rassemblé de nombreux modèles de courses provenant de célèbres équipes. Parmi ces deux-roues de champions se trouvent un Mercier de 1965 identique à celui qu’utilisait Raymond Poulidor (estimé de 150 à 200 euros, ci-dessus, à gauche), le classique du Paris-Roubaix (un Peugeot de 1939 estimé autour de 150 euros), sans oublier le vélo de piste de l’ancien coureur André Pousse, devenu depuis acteur de cinéma (estimation de 600 à 700 euros, ci-dessus, à droite)… Il y a fort à parier que vous trouverez donc pédalier à votre pied !

.

Lien vers cette annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

5 choses à savoir sur Line Vautrin

Le 7 août 2020 | Mis à jour le 7 août 2020

Créatrice de boutons, bijoux et objets de décorations, Line Vautrin s’illustre à Paris dans de nombreux domaines dès les années 1920. Après un succès à l’Exposition universelle de 1937, elle […]