Le 21 juillet 2022 | Mis à jour le 21 juillet 2022

Une table de Jules Leleu décorée par Léonard Foujita en vente à Vannes

par Diane Zorzi

Plus qu’un peintre et dessinateur, Léonard Foujita était un créateur prolifique et touche-à-tout, s’adonnant également à l’ébénisterie. En témoigne la vente d’une table de Jules Leleu décorée par Foujita dans les années 1930 pour le fumoir du paquebot Normandie.

 

Au musée Maillol, une exposition dédiée à Léonard Foujita (1886-1968) révélait en 2018 au public parisien l’étendue des talents de l’artiste franco-japonais. Loin de se cantonner à la peinture, au dessin ou à la gravure, cet « artiste total » s’adonna à la photographie, au stylisme, à la céramique ou encore à l’ébénisterie, autant de pratiques qu’il exerce, sa vie durant, avec assiduité dans son atelier de la rue Delambre ou encore dans sa villa Art déco du square Montsouris. Le musée de la rue de Grenelle dévoilait en effet une table basse des années 1930 de Jules Leleu (1883-1961) décorée par Foujita, dont un modèle similaire sera vendu aux enchères le 23 juillet à Vannes.

 

Une table-autoportrait pour le fumoir du paquebot Normandie

Ce meuble, Léonard Foujita, connu pour sa pratique récurrente de l’autoportrait, le façonne à son image, intégrant en guise de décor marqueté les objets qui lui sont chers – ses petites lunettes rondes, sa pipe, son crayon, des cartes à jouer, une paire de ciseaux, une montre à gousset… Une première édition fut confectionnée en 1931 pour le fumoir des premières classes du paquebot Normandie, à la demande du directeur général adjoint de la Compagnie Générale Transatlantique, Pierre Malgaive. La table fut par la suite déclinée en de multiples versions, au gré des commandes, avec des variantes dans le choix des bois ou la structure du piètement. Le modèle présenté aux enchères le 23 juillet arbore quant à lui un plateau de format carré en acajou et marqueterie de bois de couleurs, reposant sur un piétement galbé. Il est estimé entre 6 000 et 8 000 euros.

Enchérir | Suivez la vente « Summertine » le 23 juillet en live sur interencheres.com

 

Léonard-Tsuguharu Foujita (1886-1968) & Jules Leleu (1883-1961). Table basse dite table de fumeur, à plateau de format carré à décor marqueté représentant les objets familiers de l’artiste. Hauteur 49 cm x 71.5 x 71.5 cm. Estimée entre 6 000 et 8 000 euros.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une rare BMW Z8 aux enchères à Cannes

Le 25 juillet 2022 | Mis à jour le 25 juillet 2022

Rare, beau et très puissant, le roadster BMW Z8 a été la monture de James Bond. Un exemplaire sera vendu aux enchères dans le cadre de la vente de prestige […]