Le 7 juillet 2020 | Mis à jour le 7 juillet 2020

Vins et spiritueux anciens en vente à Beaune

par Alexandra Flory

Le 10 juillet à l’Hôtel des ventes de Beaune, plus de 300 lots de vins, rhums, Calvados, Armagnac et Chartreuse anciens seront présentés aux enchères, avec des estimations comprises entre 10 et 2 200 euros. Au programme : un rhum Sainte Lucie de 1849, des bouteilles de Cointreau réservées à l’armée allemande, un magnum de Champagne cognac de 1878… 

 

A Beaune et en live sur Interencheres seront mis en vente 366 lots de vins et spiritueux le 10 juillet prochain, dont plusieurs bouteilles de rhum, Calvados, Armagnac, Chartreuse et whiskies des XIXe et XXe siècles. Parmi les lots phares de la vente : un rare rhum Sainte Lucie (1849) de la prestigieuse maison de négoce bourguignonne, Bouchard Père & Fils, créée en 1731. D’autres bouteilles d’exception seront mises en vente, telles qu’une Chartreuse V.E.P. verte de 1964 (estimée 400 – 600 euros) et trois bouteilles de Cointreau, dont l’étiquette indique qu’elles furent réservées à l’armée allemande (estimées entre 100 et 220 euros), ainsi que deux rhums anciens – un Grand Rhum doré Duquesne des plantations Val d’Or  récolté en 1939 (estimé 400 – 600 euros) et un Vieux Agricole Saint-Etienne de 1959 en coffret carton d’origine (estimé 600 – 800 euros).

 

Une large sélection de cognac 

Les cognacs seront eux aussi à l’honneur avec un magnum de Fine Champagne cognac Alfred Morton de 1878 (estimé 800 – 1 200 euros), un Fine Champagne cognac Rémy Martin en carafe Baccarat et coffret (estimé 300 – 500 euros),  un Anthony Hardy en carafe Kasper cristal (estimé 200 – 300 euros) et un Grande Champagne hors d’âge Denis Mounie (estimé 200 – 300 euros).

Du côté des Armagnac, un grand flacon de Saint-Vivant arbore quant à lui une forme originale, ainsi qu’une inscription gravée à même le verre : « Exposition Universelle 1937 » (estimé 300 – 500 euros) [image en une].

 

Vins et Champagnes de prestige

A noter enfin une sélection d’appellations prestigieuses telles qu’un Château Cheval Blanc 1982 (estimé 1 800 – 2 200 euros), un lot de Vosne-Romanée 1974 (estimé 1 500 – 2 000 euros), un lot de Château La Mission Haut Brion 1985 (estimé 1 400 – 1 600 euros) et un magnum de Château Lafite Rothschild de 1951 (estimé 800 – 1 200 euros), ainsi que plusieurs lots de Champagne dont des Philipponat brut de 1962 (estimés 300 – 500 euros), des Dom Perignon Moët et Chandon de 1975 (estimés 100-150 euros) et un mathusalem d’Heidsieck & Co. (estimé 100 – 120 euros).

 

Enchérir | Découvrez l’ensemble des lots de la vente du 10 juillet

 

Découvrez en images ci-dessous une sélection des lots en vente le 10 juillet.

Haut de page

Vous aimerez aussi

A Cannes, une vente en hommage à Jean Marais

Le 23 juillet 2020 | Mis à jour le 23 juillet 2020

Le 15 août à Cannes, se tiendra une vente en l’honneur de Jean Marais, personnalité influente dans le monde de l’art et du cinéma. La vacation proposera bronzes, lithographies et […]