Le 24 novembre 2022 | Mis à jour le 24 novembre 2022

Des Ferrari, Lamborghini et Ariel Atom V8 en vente à Rodez

par Interencheres

A l’occasion de la vente de véhicules de prestige organisée le 29 novembre à l’Hôtel des ventes de Rodez, le commissaire-priseur Hervé Legroux dispersera une collection de cinq modèles d’exception : des Ferrari et Lamborghini dans des configurations désirables et une Ariel Atom V8, l’une des 25 produites.

 

Un blason prestigieux ne suffit pas toujours à susciter des enchères élevées. La configuration des exemplaires compte également beaucoup, particulièrement en ce qui concerne la transmission : les Ferrari ou Lamborghini anciennes manuelles sont toujours plus recherchées que celles équipées de boîtes automatisées. C’est ce qui fait l’intérêt de trois des cinq modèles de la collection dispersée aux enchères par Hervé Legroux le 29 novembre à Rodez. A la vente, la Lamborghini Murcielago de 2003 est ainsi dotée d’une boîte manuelle très recherchée et ce n’est pas là son seul intérêt : elle compte seulement 29 296 km au compteur et elle a vu son embrayage remplacé à 22 000 km, un élément toujours sensible sur les modèles de la marque. Sa mise à prix est fixée à 150 000 euros.

 

VP Lamborghini Murcielago 6,2 V12. Mise à prix : 150 000 euros

L’une des 25 Ariel Atom V8 produites

La collection comprend également une sculpturale Ferrari 400i, elle aussi en transmission manuelle, ce qui est rare sur ce modèle. D’origine française, elle se trouve dans un état de présentation remarquable, grâce notamment à son kilométrage très bas de 37 969 km. Plus rare, une Ferrari 208 Turbo GTS, la première Ferrari de série suralimentée, conçue spécifiquement pour le marché italien. Très soigné, l’exemplaire proposé avec une mise à prix à 45 000 euros est de plus doté de l’air conditionné optionnel. Ancêtre direct des 288 GTO et F40, elle constitue assurément un jalon essentiel de l’histoire du Cheval Cabré. La plus atypique des voitures de la collection reste cependant l’Ariel Atom, mi-voiture, mi-moto, dont le rapport poids puissance défraie la chronique. Son V8 constitué de deux quatre cylindres de Suzuki Hayabusa développe en effet 500 ch pour seulement 650 kg ! Elle sera mise à prix à 100 000 euros. Avec cette collection, la vente comprend également plusieurs modèles intéressants dont un Toyota Land Cruiser « BJ42 » de 1982 (15 000 – 20 000 euros) ou une Porsche 991 cabriolet PDK de 2013, mise à prix à 55 00 euros.

Enchérir | Suivez la vente de véhicules de collection le 29 novembre en live sur interencheres.com

 

 

Haut de page

Vous aimerez aussi