Le 2 juin 2021 | Mis à jour le 15 juillet 2021

Jusqu’à 1,6 million d’euros pour Soulages et Luca Carlevarijs : retour sur les résultats du mois de mai

par Interencheres

Une assiette en porcelaine de Sèvres à 243 750 euros, une enchère millionnaire pour une huile sur toile de Soulages, 635 000 euros pour une vue vénitienne de Luca Carlevarijs… Retour sur les plus belles adjudications du mois de mai.

 

Le mois de mai s’ouvrait en trombe avec la vente du bicentenaire de la mort de Napoléon Ier organisée par Osenat le 5 mai à Fontainebleau. Deux portraits de l’Impératrice Joséphine, réalisés par Jean-Baptiste Regnault (1754 – 1829) et le Baron Gérard (1770 – 1837), ont été cédés respectivement pour 262 500 et 62 500 euros (frais compris). Lors de cette vente, une assiette à dessert de Sèvres du service dit « des Quartiers généraux » trouvait quant à elle preneur pour 243 750 euros. 

 

Une enchère millionnaire pour une toile de Soulages

Inédite sur le marché, la toile de Pierre Soulages (né en 1919), à laquelle nous avons consacré un article en début de mois, a suscité l’intérêt de nombreux collectionneurs. Estimée entre 500 000 et 800 000 euros, Peinture 16 avril 1975 a été vendue pour 1 612 000 euros à un collectionneur européen.

 

Succès pour la vente mobilière de Caen

Le 8 mai à Caen, Jean Rivola et Solène Lainé proposaient une riche sélection de belles pièces mobilières. Parmi elles, une commode à décor marqueté en première partie et contrepartie de laiton sur fond d’écaille de tortue teintée rouge, attribuée à Nicolas Sageot (1666 – 1731), a été vendue pour 86 620 euros. A ses côtés, un bureau à huit pieds dit « Mazarin » de forme chantournée s’est envolé à 95 770 euros sur le Live d’Interencheres. 

 

L’art asiatique à l’honneur

Au cœur de ce mois de mai, l’art asiatique n’était pas en reste, avec notamment la vente parisienne de l’étude Métayer le 12 mai. Les porcelaines ont séduit les collectionneurs, avec deux vases rouleaux qui se sont envolés à 76 860 euros et un plat de l’époque Yuan qui a atteint 133 560 euros.

 

Une vue vénitienne de Luca Carlevarijs adjugée 635 000 euros

Enfin, le 23 mai à Uzès, l’Étude de Provence proposait aux enchères une Vierge à l’Enfant en pierre calcaire datée du XVe siècle. L’œuvre, finement exécutée, a été vendue pour 70 680 euros. Trois jours plus tard, le somptueux pendentif en or « Ailes » de Georges Fouquet était vendu pour 195 776 euros. Enfin, le mois s’est terminé avec la vente de la Vue de la place Saint-Marc et de la Piazzetta de Luca Carlevarijs, pionnier du védutisme, qui a trouvé preneur pour 635 000 euros à Paris.

 

Découvrez notre sélection des résultats du mois de mai 2021 dans notre galerie en image ci-dessous. Au contraire de l’article, les prix de la galerie sont indiqués hors frais de vente. 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Claude Viallat de retour à Nîmes

Le 2 août 2021 | Mis à jour le 2 août 2021

Le 4 août à Nîmes, la vacation estivale de Pierre Champion et Françoise Kusel sera l’occasion de retrouver l’enfant du pays, Claude Viallat, dont deux œuvres seront proposées de 1 […]

Jean Dufy, de Paris à Stockholm

Le 2 août 2021 | Mis à jour le 2 août 2021

Alors que le Musée de Montmartre expose dans la capitale « Le Paris de Raoul Dufy », une vue du bois de Boulogne signée de son frère cadet, Jean, sera […]

Comment dater une horloge comtoise du XVIIe siècle ?

Le 29 juillet 2021 | Mis à jour le 29 juillet 2021

Les décors, matériaux et mécanismes des horloges comtoises, apparues autour de 1660, évoluent tout au long du XVIIe siècle. Pour les différencier et les dater précisément, le maître ébéniste Jacques […]