Le 13 juin 2013 | Mis à jour le 17 juin 2013

Violons italiens : les enchères montent crescendo

par Interencheres

Du 4 au 6 juin 2013, l’hôtel des ventes de Vichy organisait sa grande vente annuelle de violons et d’archets. Maître Etienne Laurent nous donne la tendance de ce moment fort du marché de la lutherie, au cours duquel plusieurs records du monde ont été enregistrés. .

« La tendance se confirme : les prix des violons italiens modernes montent de plus en plus haut », détaille Maître Etienne Laurent, suite à sa grande vente de lutherie qui s’est déroulée du 4 au 6 juin 2013 à l’hôtel des ventes de Vichy. Les acheteurs ont en effet poussé haut les enchères de ces instruments, à l’image d’un violon d’Annibale Fagnola (1866-1939) réalisé à Turin en 1922 adjugé à 76 000 euros, et d’un modèle de Vincenzo Sannino (1879-1969) du début du XXe siècle qui a enregistré un nouveau record du monde à 37 000 euros.

.

……

.

D’après le commissaire-priseur vichyssois, « la lutherie italienne ancienne a également connu d’importantes adjudications, car les amateurs sont toujours fascinés par les surprises que réservent l’histoire et l’attribution de ces modèles. » Ainsi, un violon de petite taille de Stephano Scarampella (1843- 1925) a multiplié par cinq son estimation basse de 3 000 euros pour atteindre 16 000 euros au marteau, tandis qu’un autre modèle du XVIIIe siècle de Joseph Gagliano a été adjugé à 47 000 euros.

.

……

.

La prestigieuse vente de lutherie de Vichy comprenait également des archets réalisés par les grands noms de l’archèterie française. Quatre records du monde ont d’ailleurs été inscrits à cette occasion. La plus haute enchère pour un archet monté ébène et argent a ainsi été enregistrée à 61 000 euros sur le Live d’Interencheres pour un archet de Dominique Peccatte (1810-1874), alors que le record du monde pour un modèle en écaille et or a été remporté par un archet de Joseph Henry (1797-1878) pour une adjudication de 50 000 euros. Le marteau d’ivoire de Maître Laurent a également tapé deux autres records : 47 000 euros pour un archet de Jean Pierre Marie Persoit (1783-1854) et 34 000 euros pour un archet de Pierre Simon (1808-1881).

.

.

Lien vers les prochaines ventes d’instruments de musique

Haut de page

Vous aimerez aussi

5 choses à savoir sur Line Vautrin

Le 7 août 2020 | Mis à jour le 7 août 2020

Créatrice de boutons, bijoux et objets de décorations, Line Vautrin s’illustre à Paris dans de nombreux domaines dès les années 1920. Après un succès à l’Exposition universelle de 1937, elle […]