Le 11 janvier 2022 | Mis à jour le 11 janvier 2022

Automobiles de collection : les tops 2021 d’Interencheres

par Interencheres

Une Alfa Romeo Giulia TZ à 826 000 euros, une Citroën 2CV Charleston à 120 000 euros, une Jaguar Type E cabriolet à 82 600 euros… Le marché de l’automobile de collection a été marqué en 2021 par de beaux résultats enregistrés à travers la France. Retour sur quelques modèles emblématiques, du plus cher au plus insolite, adjugés par les commissaires-priseurs d’Interencheres.

 

La plus neuve

120 000 euros pour une 2CV ? C’est arrivé en 2021 avec cette Charleston de 1990 rigoureusement neuve, vendue par Aguttes le 19 septembre à Aulnay-sous-Bois. Appartenant à un concessionnaire qui ne l’avait pas cédée à l’époque de sa sortie d’usine, elle totalisait 9 km au compteur, possédait encore ses fluides et ses plastiques de protection d’origine… et même l’air de ses pneus, jamais regonflés.

 

Citroën 2 CV Charleston, 1990. Adjugée 120 000 euros par Aguttes le 19 septembre 2021 à Aulnay-sous-Bois.

 

La plus Japonaise

Les Japonais entretiennent pour les voitures européennes des années 1950 et 1960 une véritable passion. Cet attrait a conduit Nissan, durant les années 1990, à produire une automobile dont la carrosserie est inspirée par la période. Il s’agit de la Figaro, basée sur la citadine Micra mais bardée de chromes et à l’apparence soignée jusqu’au moindre détail. Celle de 1991 vendue 17 340 euros le 8 novembre par Millon et Associés à Paris est l’un des rares modèles possédant une immatriculation française et sans doute le seul de couleur rose.

 

Nissan Figaro, 1991. Adjugée 17 340 euros par Millon & Associés le 8 novembre 2021 à Paris.

 

La plus endormie

Ce cabriolet Chrysler Type CD à huit cylindres en ligne a été acheté neuf en France en 1930, a roulé jusqu’à la guerre et a depuis été stocké au sec sans jamais rouler. Dans un état d’origine incroyable pour une automobile aussi ancienne et dotée de ses notices d’utilisation en français, elle a été adjugée 106 852 euros par la maison Ivoire de Nîmes le 16 novembre dernier.

En savoir plus | Des trésors automobiles sortis de cave en vente à Nîmes

 

Chrysler type CD 8 cabriolet 1930. Adjugé 106 852 euros par Ivoire Nîmes le 16 novembre 2021 à Nîmes.

 

La plus légère

Le créateur de Lotus, Colin Chapman, était connu pour son obsession de l’efficacité et de la légèreté. Sa première voiture homologuée pour a route, la Six, lancée en 1952 et ancêtre de la fameuse Seven, ne pesait que 432 kg. Un exemplaire de 1954 a été adjugé 25 134 euros à l’Hôtel des Ventes d’Avignon le 4 novembre dernier.

 

Lotus Six, LM6, 1954. Adjugée 25 134 euros à l’Hôtel des ventes d’Avignon le 4 novembre 2021.

 

La plus maritime

Pour ceux qui ont envie d’un bateau et d’une voiture mais ne possèdent qu’une place de stockage, l’Amphicar était le véhicule idéal. Ce modèle allemand produit de 1961 à 1968 reste la plus célèbre voiture amphibie de l’histoire. L’exemplaire de 1963 vendu 47 500 euros par la maison Osenat possédait encore sa peinture d’origine.

 

Amphicar 770, 1963. Adjugé 47 500 euros par Osenat le 4 juillet 2021 à Versailles.

 

La plus chère

C’est une auto de course qui a remporté la palme de la voiture la plus chère vendue en 2021 par les commissaires-priseurs d’Interencheres : il s’agit de l’Alfa Romeo Giulia TZ de 1965 issue de l’ancienne collection Kaus. L’enchère de 826 000 euros qu’elle a suscité le 12 décembre lors de la vente Aguttes de Neuilly sur Seine s’explique par son état d’origine exceptionnelle : la plupart des voitures de course ont connu des accidents et des reconstructions. Celle-ci en a été épargnée. De plus, elle a peu couru et a appartenu à des collectionneurs particulièrement soigneux.

En savoir plus | Des automobiles italiennes d’exception en vente à Neuilly-sur-Seine

 

Alfa Roméo Giulia TZ, 1965. Adjugée 826 000 euros par Aguttes le 12 décembre 2021 à Neuilly-sur-Seine.

 

La plus Américaine

Avec sa couleur rose bonbon, son V8 de 6 litres, ses chromes omniprésents et ses ailerons inspirés par l’aviation, la Cadillac Séries 62 de 1957 vendue 23 600 euros par Denis Herbette au Touquet le 13 juin ne saurait mieux incarner l’Amérique ! Ces modèles spectaculaires et de grande qualité constituent assurément d’excellentes affaires pour les collectionneurs.

 

Cadillac série 62 coupe, 1957. Adjugée 23 600 euros par Denis Herbette le 13 juin 2021 au Touquet.

 

La plus célébrée

Certes, en France, l’année 2021 a été celle du soixantenaire de la Renault 4. Dans le monde cependant, ce sont bien les soixante ans de la Jaguar Type E qui ont suscité le plus de manifestations en dépit de la crise sanitaire. Quelques-unes ont changé de main cette année comme ce cabriolet 4.2 de 1966 qui, malgré son état moyen a obtenu une enchère élevée de 82 600 euros, lors d’une vente organisée par Marambat de Malafosse le 14 avril à Toulouse, en raison de l’absence de restauration.

 

Jaguar Type E cabriolet, 1966. Adjugée 82 600 euros par Marambat et de Malafosse le 14 avril 2021 à Toulouse.

 

La plus martiale

Moitié char d’assaut, moitié auto mitrailleuse, ce Ford M8 de 1944 était baptisé « lévrier » en raison de sa vitesse de pointe. Ce type d’engin a été utilisé par l’armée américaine durant toute la campagne d’Europe, mais également plus tard par l’armée française. L’exemplaire proposé par Rois Vauprès le 13 novembre a été adjugé 78 740 euros en raison de son remarquable état d’origine.

En savoir plus | Des véhicules militaires de la Seconde Guerre mondiale en vente dans le Calvados

 

Ford M8 blindé. Adjugée 78 740 euros par Rois et Vauprès le 13 novembre 2021 à Grandcamp-Maisy.

 

La plus innovante

La Cord L-29 de 1929 fut la première voiture américaine de série à proposer la traction avant, cinq ans avant la Citroën Traction française. Cette limousine de prestige motorisée par un gros 8 cylindres en ligne n’était malheureusement pas au point et fut un échec. Elle reste néanmoins un jalon important de l’histoire de l’automobile. Un exemplaire a trouvé preneur à 105 600 euros le 31 octobre, lors d’une vente organisée par la maison Cornette de Saint Cyr à Perpignan.

En savoir plus | Salon Rétro Mecanic : une Cord L29 et une Dino 246 GTS en vente à Perpignan

 

Cord L-29, 1930. Adjugée 105 600 euros par Cornette de Saint Cyr le 31 octobre 2021 à Perpignan.

 

Tous les prix sont indiqués frais de vente inclus.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Des œuvres de Street art en vente à Vannes

Le 22 juin 2022 | Mis à jour le 22 juin 2022

Berthet One, Pakone, Léo & Steph, Tito / Mulk… Une trentaine de Street artistes seront réunis le 25 juin à Vannes à l’occasion d’une vente aux enchères d’art urbain organisée […]