Le 22 février 2019 | Mis à jour le 4 mars 2019

58e vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges en Bourgogne

par Diane Zorzi

Avis aux amateurs de grands vins de Bourgogne : le 10 mars 2019, le Château du Clos de Vougeot accueillera la 58e vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges. A l’issue de dégustations et d’animations diverses, 152 pièces de la récolte 2018 seront dispersées aux enchères dont 17 cuvées de vin rouge et une cuvée de vin blanc du domaine prestigieux de Nuits-Saint-Georges.

 

Un événement en Bourgogne

En 58 ans, la vente des vins des Hospices de Nuits-Saint-Georges est devenue une véritable institution. Précédant de quelques mois la fameuse vente des vins des Hospices de Beaune, elle attire chaque année les plus grands amateurs des vins de Bourgogne, mais aussi les habitants de la région, venus profiter tout au long d’un week-end d’animations et dégustations organisées dans une ambiance conviviale. « Le programme d’activités est divers et varié, détaille Maître Grégoire Muon. Il permet bien sûr de se familiariser avec les vins de Nuits-Saint-Georges, mais aussi de s’initier à tous les secrets du chocolat, de découvrir la ville avec ses commerçants et ses associations, ou encore de participer à un semi-marathon couru au milieu des vignes et des rues historiques de la ville. »

 

 

L’hôpital et le domaine des Hospices : une longue tradition caritative

Les Hospices de Nuits-Saint-Georges sont à la fois un hôpital et un domaine viticole. « Au même titre que les Hospices de Beaune, son financement repose en partie sur les dons effectués au cours du temps et sur la vente aux enchères de la production de son domaine viticole. » Chaque année, une vente de la dernière récolte est ainsi organisée. « Le produit de la vente est utilisé exclusivement pour les investissement de l’hôpital, tandis qu’une pièce est sélectionnée pour être vendue à part, au profit d’une association. » Cette année, c’est un Nuits-Saint-Georges 1er Cru Les Saint-Georges Cuvée des Sires de Vergy qui a été choisi comme pièce de charité. « Il sera vendu au profit de l’association L’Arche à Dijon. Soutenue par le nageur Camille Lacourt, celle-ci offre à des personnes en situation de handicap mental une vie et un quotidien partagés avec des assistants. »

 

 

Des enchères à la bougie

Avec plus de 12 hectares répartis sur Nuits, Premeaux, Gevrey, la parcellaire des Hospices de Nuits-Saint-Georges permet d’élaborer 18 cuvées, dont une appellation en monopole Nuits-Saint-Georges 1er cru « Les Didiers ». « Cette année, la récolte 2018 nous permet de proposer à la vente 152 pièces, dont 149 pièces de vin rouge et 3 pièces de vin blanc, poursuit le commissaire-priseur. Ces 152 pièces sont réparties en 18 cuvées (17 de vin rouge, 1 de vin blanc).» La vente, qui se déroulera le 10 mars au Château du Clos de Vougeot, s’effectue, conformément à la tradition, à la bougie.« C’est l’une des dernières ventes qui se fait ainsi ! A la fin de la dernière enchère, nous allumons un feu et, si aucune enchère supérieure n’intervient avant son extinction, l’adjudication est prononcée. Si toutefois une nouvelle enchère survient, nous allumons un nouveau feu. »  

 

 

Une vente pour tous les amateurs de vins de Bourgogne

Lors de cette vente, le vin est proposé en pièce (appelée également « fût », une pièce de vin correspond à 228 L, soit 288 bouteilles). Aussi, l’acquéreur devra solliciter un négociant (voir la liste des professionnels qui se sont portés acquéreur ces 5 dernières années) de la région pour qu’il se charge de la fin de l’élevage et de la mise en bouteille qui aura lieu au printemps-été 2020. Le prix à payer pour espérer déguster le précieux nectar. « Ce sont des vins rares, qu’on ne trouve pas dans le commerce. Ainsi, chaque année, de nombreux professionnels se portent acquéreur en fonction des demandes reçues de particuliers, cavistes ou restaurateurs, et ¾ de la production est exportée en Europe, aux Etats-Unis, en Asie ou en Amérique du Sud. »

 

 

 

Le millésime 2018 : un bon cru

L’année 2018 a été bon cru pour le domaine. « Il y a longtemps que nous n’avions connu deux millésimes successifs qui réunissent qualité et quantité, précise Jean-Marc Moron, régisseur du domaine des Hospices de Nuits. Si jusqu’à mi-juillet la météo fût très changeante voire chaotique au sud de Nuits-Saint-Georges, le mois et demi précédant la récolte fût radieux permettant ainsi d’obtenir une maturité excellente sur l’ensemble du parcellaire. La complexité et le soyeux des vins marquent le côté solaire de ce millésime.»

 

Jean-Marc Moron © Clément Bonvalot

« La complexité et le soyeux des vins marquent le côté solaire de ce millésime.»

Jean-Marc Moron, régisseur du domaine des Hospices de Nuits

 

 

Des estimations comprises entre 6 000 et 20 000 euros

Plus insaisissables et complexes que les vins bordelais, les vins de Bourgogne séduisent ces dernières années de plus en plus d’amateurs. En cinq ans, le marché s’est largement tourné vers les vins de Bourgogne. Une clientèle privée d’amateurs, français comme étrangers, est apparue, séduits par la qualité du nectar, n’hésitant pas à pousser les enchères pour espérer acquérir l’une des rares bouteilles de cette région qui, du fait de ses petites parcelles, produit du vin en faible quantité. Lors de la vente du 10 mars, il faudra ainsi compter entre 13 000 et 20 000 euros pour l’appellation Nuits-Saint-Georges 1er Cru qui est la plus recherchée, et entre 6 000 et 10 000 euros pour l’appellation Nuits-Saint-Georges village. « L’extrême diversité de la gamme permet à chacun de trouver son plaisir, explique Jean-Marc Moron. Derrière chaque prix, il y a un vin et ce que l’on souhaite en faire. Tout dépend si l’on souhaite le déguster d’ici 5 ou 6 ans, ou si l’on souhaite au contraire attendre une vingtaine d’années. »

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Les objets publicitaires vintage ont la cote

Le 4 mai 2021 | Mis à jour le 7 mai 2021

Plaques émaillées, cartons, objets de bistrot, affiches… La publicité a investi de nombreux supports tout au long du XXe siècle. Tour d’horizon d’un marché qui se renouvelle.