Le 26 janvier 2018 | Mis à jour le 29 janvier 2018

A LA UNE : une toile de Morellet, une table de Garouste et Bonetti…

par Interencheres

La semaine prochaine, les artistes des XXe et XXIe siècles seront à l’honneur aux enchères : un acrylique de François Morellet daté de 1991 côtoiera une table des designers Elisabeth Garouste et Mattia Bonetti, une photographie de Robert Doisneau, une série de douze rotoreliefs de Marcel Duchamp et des tapisserie de Victor Vasarely et Marcel Gromaire. Le XIXe siècle sera quant à lui représenté par Paul Désiré Trouillebert, Thomas Couture ou encore Jean-Baptiste Carpeaux. Découvrez notre sélection en images d’objets annoncés dans les ventes aux enchères du 29 janvier au 4 février 2018.

.

Coup de cœur de la rédaction

Dédicacée au dos « A S / uz / an / ne / et / Ph / il / ip / pe », cette toile de François Morellet fut offerte par l’artiste aux parents de l’actuel propriétaire pour célébrer leurs 45 ans de mariage. « Elle est originale car elle est réalisée dans l’esprit de la série des lignes des années 1970-1980, alors qu’elle est bien plus tardive, datée de 1991 », commente Maître Henri Veyrac, qui dirigera la vente mardi 30 janvier à Nantes.

On y retrouve le goût du peintre pour des compositions géométriques, résultant de calculs précis où le chiffre pi fixe l’inclinaison des courbes et la disposition des angles.

 

Le parcours de cet Angevin est des plus singuliers. Il dirigea jusqu’à ses 50 ans l’usine familiale, tout en menant en parallèle une pratique artistique innovante, s’imposant comme une figure emblématique de l’abstraction géométrique.

 

Au début des années 1960, il devint même l’un des précurseurs de l’art cinétique (œuvres d’art en mouvement) avec ses installations lumineuses faites à partir de néons.

« François Morellet est célèbre dans le monde entier, bien qu’il ait vécu toute sa vie en France. Ses œuvres sont conservées dans les collections des plus grands musées, tels que le MoMA de New York. Mais elles ne sont pas nombreuses sur le marché. » Il faudra donc compter entre 15 000 et 20 000 euros pour espérer repartir avec cet acrylique…

 

Mis en vente par Couton Veyrac Jamault mardi 30 janvier à Nantes et sur le Live d’Interencheres

 

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un paysage italien de Corot en vente à Montpellier

Le 9 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Un tableau de Corot sera présenté aux enchères par Bertrand de Latour et Jean-Christophe Giuseppi le 8 mai prochain à l’Hôtel des ventes Montpellier-Languedoc. Estimé entre 150 000 et 250 […]