Le 17 novembre 2017 | Mis à jour le 20 novembre 2017

A LA UNE : un album lithographique d’Odilon Redon, une poupée de la cour de Louis XVI…

par Interencheres

Les enchères sont royales en cette fin de novembre. Une poupée en bois de la cour de Louis XVI sera vendue à Lyon, tandis que seront dispersées à Rennes une frise de Jean-Guillaume Moitte célébrant les triomphes des dieux grecs et à Maincy une esquisse pour le Grand Théâtre de Tours représentant François Ier. Et au programme partout en France : 24 planches lithographiques d’Odilon Redon illustrant La Tentation de Saint-Antoine de Flaubert, une étude de nu dessinée au crayon par William Bouguereau, une huile sur toile de Joseph Marie Vien, une terre cuite représentant Renoir par Aristide Maillol, une chaise Thonet, un piano Steinway & Sons, des bagues en forme de monuments par Jean Boggio… Découvrez notre sélection en images d’objets annoncés dans les ventes aux enchères du 20 au 26 novembre 2017.

.

Coup de cœur de la rédaction

Un rare album lithographique d’Odilon Redon (1840-1916) sera mis aux enchères par Maîtres Virginie Bertrand et François-Xavier Duflos jeudi 23 novembre à Nantes et sur le Live d’Interencheres. Illustrant La Tentation de Saint-Antoine de Gustave Flaubert, ce portfolio signé de la main de l’artiste est la troisième série que le peintre consacra au poème en prose. « Publiée en 1896, elle ne fut tirée qu’à 50 exemplaires, commente Vincent Cesbron, consultant expert spécialisé en livres et estampes. Deux autres séries furent publiées en 1888 et 1889 avec des extraits différents du texte de Flaubert. Les trois séries furent enfin réunies en 1933 par Ambroise Vollard. »

Plus connu pour ses pastels colorés, Odilon Redon s’est d’abord passionné pour la gravure, travaillant presque exclusivement en noir et blanc. Il illustre alors les textes d’auteurs tels qu’Edgar Allan Poe ou Stéphane Mallarmé. Mais quelle œuvre pouvait mieux correspondre à l’artiste que ce chef-d’œuvre mystico-philosophique ? Aussi, l’univers fantastique et énigmatique d’Odilon Redon, alternant lumière et obscurité, prend forme au fil du récit de ce saint, qui, comme le Faust de Goethe, fut tenté par le diable.

« Il est très rare de trouver une série complète, composée des 24 planches. Il était courant de désolidariser l’album et d’encadrer chacune des lithographies pour orner son salon. » Cet exemplaire, estimé entre 20 000 et 25 000 euros, est resté dans la même famille depuis 1896. « Il appartenait à un couple de collectionneurs, amateurs d’art et de littérature, qui achetèrent des œuvres picturales et des manuscrits entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle. »

.

Haut de page

Vous aimerez aussi

Des œuvres de Street art en vente à Vannes

Le 22 juin 2022 | Mis à jour le 22 juin 2022

Berthet One, Pakone, Léo & Steph, Tito / Mulk… Une trentaine de Street artistes seront réunis le 25 juin à Vannes à l’occasion d’une vente aux enchères d’art urbain organisée […]

Les broderies royales espagnoles de la collection Fruman

Le 17 juin 2022 | Mis à jour le 17 juin 2022

A l’occasion de leur vente de prestige annuelle, la maison Rouillac dévoilera le 19 juin au Château d’Artigny à Montbazon un ensemble de broderies anciennes provenant de la collection Fruman, […]