Le 18 janvier 2018 | Mis à jour le 19 janvier 2018

A LA UNE : un projet de fresque, une toile de Derain, une sculpture de Beuys…

par Interencheres

En cette dernière semaine de janvier, les enchères regorgent de pièces dignes des plus grands musées… Au programme : une étude de Jean-Baptiste Frénet pour le décor de la Basilique d’Ainay à Lyon, un Bernard Buffet estimé à 150 000 euros, des Baigneurs au bord de l’eau d’André Derain, une plaque en scagliola, un montage signé Joseph Beuys, une toile de Léopold Survage, un portrait de cour du XVIIIe siècle… Découvrez notre sélection en images d’objets annoncés dans les ventes aux enchères du 22 au 28 janvier 2018.

.

Coup de cœur de la rédaction

Ce triptyque estimé entre 400 et 600 euros est un véritable morceau de l’histoire lyonnaise. C’est en fait une étude que le peintre lyonnais Jean-Baptiste Frénet (1814-1889) réalisa pour un ensemble de fresques destiné à l’une des plus anciennes églises de France, la Basilique romane d’Ainay à Lyon.

« A l’occasion d’une restauration de l’édifice, l’artiste est appelé en 1853 pour travailler à plusieurs décors. Parmi eux, celui de la chapelle Sainte Blandine dont est issu ce projet », explique Olivier Houg, expert en peinture des XIXe et XXe siècles.

Il imagine alors cette composition où le Christ ressuscité au centre semble entouré de Saint Jean l’Evangéliste et Sainte Marie-Madeleine.

 

Mais l’ensemble décoratif fut finalement détruit en 1856. Les dignitaires locaux reprochent à l’artiste d’avoir transgressé les textes religieux en les assimilant aux valeurs républicaines. « Frénet était très engagé dans la politique. Il n’a donc pas hésité à assujettir les représentations religieuses, illustrant par exemple la liberté à travers la Tentation du Christ. »

Elève d’Ingres, cet artiste lyonnais, célébré au XIXe siècle, connaît un regain d’intérêt depuis quelques années. « Celui-ci coïncide avec la dispersion en vente publique de son atelier dans les années 2000. Les institutions les plus illustres telles que le musée d’Orsay ou le Musée des Beaux-Arts de Lyon ont profité de cette vacation pour enrichir leurs collections. » Conservé jusqu’alors par une famille lyonnaise, ce projet de fresque pourrait peut-être rejoindre à son tour l’un de ces lieux prestigieux…

 

Mis en vente par Maîtres Antoine Bérard et François Péron samedi 27 janvier 2018 à Lyon et sur le Live d’Interencheres

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une Triumph TR3 de 1959 aux enchères à Toulouse

Le 7 décembre 2021 | Mis à jour le 7 décembre 2021

Archétype du roadster britannique, la Triumph TR3 est aussi l’une des automobiles les plus collectionnées et recherchées. Le 8 décembre à Toulouse, la maison Marambat de Malafosse présentera aux enchères […]