Le 30 mai 2024 | Mis à jour le 12 juin 2024

La collection de l’expert en arts extra-européens Jean Roudillon aux enchères à Paris

par Magazine des enchères

La collection de Jean Roudillon sera dispersée aux enchères par la maison Ader le 6 juin à Paris. Au programme, un ensemble d’objets d’art que Jean Roudillon, marchand respecté et expert en arts extra-européens, a réuni au fil de sa longue carrière.

 

[Mise à jour, 12 juin] La vente de la collection de Jean Roudillon a totalisé 2 020 772 euros d’adjudications (frais inclus). La spatule à chaux du Maître de la projection orale (lot 124) a trouvé preneur à 416 000 euros, sur une estimation de 40 000 à 60 000 euros, tandis que le masque Zaouli (lot 92) changeait de main pour 351 000 euros. 

 

Si la collection de Jean Roudillon confère naturellement une large place aux arts premiers d’Afrique et d’Océanie, elle inclut également des pièces de Haute Époque, des Antiques, art des Cyclades, Egypte, Orient, des icônes et s’étend jusqu’au XXe siècle. Couvrant toutes les époques et tous les continents, les 120 lots proposés à la vente témoignent de son regard singulier et de son parcours exceptionnel.

 

Jean Roudillon, initiateur d’un nouveau marché

Jean Roudillon (1923-2020) aura traversé le siècle et été un acteur essentiel dans la promotion du marché des arts extra-européens. Son père brocanteur antiquaire au marché Biron commerçait déjà avant guerre des arts primitifs aux arts mérovingiens avec Charles Ratton, qui contribua à la reconnaissance de ce que l’on appelait alors l’art « nègre » durant l’entre-deux-guerres, qui plus tard fut baptisé par Ratton « Art primitif ». L’Exposition coloniale de 1931, à laquelle Jean Roudillon a assisté, propulsa également ces œuvres sur le devant de la scène.

Après une formation à l’Ecole du Louvre, il inaugure sa première galerie rue des Saints-Pères à la Libération, c’est la galerie Messages en 1947, puis une seconde avec Olivier Le Corneur en 1951. Ils resteront associés jusqu’en 1970. La mise en valeur des pièces au sein de leurs galeries, grâce à une scénographie et des éclairages soignés, témoigne de ce regard nouveau porté sur l’art extra-occidental. Il participe ainsi à la transition entre objets ethnographiques et œuvres d’art.

Le masque Zaouli, Gouro, Côte d’Ivoire, la spatule à chaux Massim du maître de la projection orale des îles Trobriand et le tambour pahu des îles Marquises, constituant trois chefs-d’œuvre incontestables, qui sont proposés dans cette vente révèlent son œil avisé et son goût pour les pièces d’exception. Jean Roudillon entretient des liens étroits avec l’avant-garde artistique, comptant André Breton, Max Ernst et Tristan Tzara parmi ses amis et clients. Le fameux « mur » de l’atelier d’André Breton, aujourd’hui présenté au Centre Pompidou, naît en partie des échanges entre le marchand et l’artiste. Témoin de leur amitié, un ouvrage dédicacé de la main de l’artiste sera présenté aussi aux enchères. « Breton choisissait ses objets comme la plupart des artistes ; que l’objet soit rare ou beau, originaire de Nouvelle-Guinée ou d’Afrique, ce n’était pas vraiment leurs propos ; l’objet devait avant tout provoquer un choc visuel, “un coup de poing dans la gueule” ».

 

Une spatule à chaux du Maître de la projection orale. Massim, Iles Trobriands, Papouasie Nouvelle Guinée, XIXe siècle Bois dur (ébène), pigment, usure et petit manque visible au bras gauche (casse ancienne) sublime et ancienne patine d’usage laquée avec des dépôts de fumée, soclé par Inagaki en 1942 ou 1943 (socle non signé). H. : 28 cm.

 

Le miroir de l’Histoire, de 1945 à nos jours

En près de 70 ans de carrière, Jean Roudillon aura assisté aux mutations du marché générées par les bouleversements géopolitiques : l’arrivée massive d’objets africains à la suite des grands mouvements de décolonisation, d’œuvres d’art du Luristan avec la chute du Shah d’Iran et d’icônes après la dislocation de l’Union Soviétique. A la croisée des époques et des continents, sa collection se fait l’écho de cette grande marche du monde. Issu d’une famille d’antiquaires, Jean Roudillon était animé d’une curiosité sans borne, s’étendant bien au-delà des arts premiers. Ce goût éclectique se reflète dans les pièces antiques provenant d’Egypte, du Moyen-Orient et de Grèce qu’il a réunies ; c’est d’ailleurs une tête cycladique, présentée lors de la vente, qui ornait ses cartes de visite. On compte également des icônes russes, ainsi que plusieurs œuvres du XXe siècle, comme une rare huile sur panneau de Paul Colin et une sculpture d’Etienne Beothy.

S’étendant du 4e millénaire avant J.-C. à 1970, sa collection est une œuvre d’art en soi. C’est en vertu de ses vastes connaissances que Jean Roudillon interviendra en tant qu’expert pour les plus grandes ventes aux enchères, comme la succession Picasso, aux côtés de Maurice Rheims. Il sera également impliqué dans la dispersion des collections d’Helena Rubinstein, de Paul Guillaume, d’André Lefèvre, d’André Lhote, de Pierre Lévy et de Jacques Doucet. Il expertisera une partie importante des objets de l’expédition de la Korrigane, certains spécialistes le qualifiant même d’inventeur, dernier grand voyage de collecte dans le Pacifique effectué de 1934 à 1936 ; une coupe à pigments ornée d’une tête de crocodile et d’une tête humaine, collectée à cette occasion, sera présentée à la vente.

 

Une coupe à pigments ornée d’une tête de crocodile et d’une tête humaine. Probablement Iatmul ou Sawos, Moyen sépik, Papouasie-Nouvelle Guinée Bois, nacre, très légers reliquats de pigments blancs au niveau de la gueule du crocodile, belle oxydation d’ancienneté et superbe patine d’usage, objet taillé à la pierre dit « pré-contact ». Anciens numéros d’inventaires du musée de l’Homme inscrits sous la gueule du crocodile : D.39.3 / 1660, et un autre numéro inscrit en rouge sous le socle. L. : 30,5 cm.

 

Un rare témoignage d’une lecture universaliste du monde de l’art

Anthony JP Meyer, de la galerie Meyer Oceanic, disait de Jean Roudillon qu’il était « un maître – un expert – un amoureux des arts de toutes sortes et de toutes provenances ». Bien au-delà d’une accumulation d’objets, la collection de Jean Roudillon délivre un message : elle témoigne d’un dialogue entre les différentes cultures, d’une vision universelle de l’art. Sa grande modernité provient de ce qu’elle met, sur un pied d’égalité, les civilisations européennes et extra-européennes. Observateur attentif, Jean Roudillon a réussi à retranscrire, au travers de sa collection, ce décentrement du regard qui ne se limite plus à une perspective occidentale. « Un objet, c’est un compagnon, un ami, quelque chose avec lequel nous vivons. Acquérir un objet, c’est une union, un mariage entre l’objet et vous. […] Lorsqu’on achète un objet, il faut oublier la somme payée. On paye un droit de location pour avoir l’objet chez soi, pour vivre avec, pour en profiter et en jouir. Cela n’a pas de prix. Peu importe que vous le revendiez moins cher. On achète pas un objet pour gagner de l’argent, on l’achète par plaisir. » (Jean Roudillon, propos recueillis par Sylvie Ciochetto)

Enchérir | Consultez le catalogue de la vente de la collection de Jean Roudillon sur interencheres.com

 

Statuette figurant Ptah Patèque. Il se tient debout, nu, paré d’un large pectoral à plusieurs rangs, coiffé de la mèche d’Horus. Faïence, dorure et or Egypte, époque ptolémaïque (332-34 avant J.-C.) H. : 9 cm.

Haut de page

Vous aimerez aussi

25 ans de ventes Michelin à Clermont-Ferrand

Le 16 juillet 2024 | Mis à jour le 16 juillet 2024

Les 19 et 20 juillet à Clermont-Ferrand, la maison Vassy & Courtadon accueillera la 25e édition de sa vente Michelin. Retour sur un parcours sans faute, suivez les guides !

Albert Clouard, le nabi clandestin aux enchères à Brest

Le 12 juillet 2024 | Mis à jour le 12 juillet 2024

A l’occasion de sa vente annuelle dédiée aux écoles bretonnes et à l’art moderne, la maison Thierry-Lannon & Associés dévoilera aux enchères le 20 juillet à Brest une toile réalisée […]

Jeux Olympiques : à vos marques, prêts, enchérissez !

Le 10 juillet 2024 | Mis à jour le 10 juillet 2024

Il n’est pas nécessaire d’être sportif de haut niveau pour participer aux nombreuses ventes aux enchères organisées ce mois-ci autour des thèmes du sport et des olympiades. Le point sur […]