Le 19 mars 2021 | Mis à jour le 23 mars 2021

L’hôtel du Cap-Eden-Roc d’Antibes vend son mobilier aux enchères

par Diane Zorzi

A l’occasion d’une rénovation, l’hôtel du Cap-Eden-Roc d’Antibes vend son mobilier aux enchères. Plus de 300 lots provenant du palace mythique de la French Riviera seront dispersés le 23 mars en live sur Interencheres. Les estimations sont fixées à moins de 500 euros.

 

Lové sur la pointe ouest du Cap d’Antibes, l’hôtel du Cap-Eden-Roc compte parmi les adresses les plus mythiques de la Côte d’Azur. Construit en 1870 par le créateur du Figaro, Hippolyte de Villemessant, il accueillait à l’origine des journalistes, écrivains ou peintres de renom venus profiter de sa vue imprenable sur la Méditerranée pour se reposer et s’adonner à leurs travaux artistiques. Jules Verne, Anatole France ou, plus tard, Francis Scott Fitzgerald et Marc Chagall, profitèrent ainsi de ce cadre idyllique, rejoints par une clientèle d’aristocrates britannique et russe. Autant d’hôtes raffinés qui ont fait de cette « Villa Soleil », l’un des lieux les plus glamours, rares et secrets de la French Riviera. « Aujourd’hui ce lieu, à l’abri des regards, est toujours aussi recherché, du fait de son emplacement exceptionnel, et de nombreuses stars hollywoodiennes (Angelina Jolie, Robert De Niro, Bruce Willis, Demi Moore…) viennent y séjourner à l’occasion du festival de Cannes, ainsi que des têtes couronnées et des personnalités du monde des affaires », détaille le commissaire-priseur parisien Hubert L’Huillier qui dispersera le 23 mars en live sur Interencheres plus de 300 pièces de mobilier provenant de l’hôtel de luxe cinq étoiles géré depuis 1969 par le groupe Oetker, à la tête de onze établissements d’exception à travers le monde, dont le célèbre hôtel parisien Bristol.

A lire aussi | Le mobilier de l’Hôtel Bristol en vente à Paris

 

 

371 meubles et porcelaines estimés à moins de 500 euros

Pour maintenir son standing, l’hôtel du Cap-Eden-Roc, érigé au rang de « palace » en 2016, renouvelle régulièrement son décor. C’est dans le cadre d’une nouvelle rénovation que le groupe Oetker a ainsi sollicité Hubert L’Huillier pour se délester d’une partie de ses meubles et de sa vaisselle. « L’ensemble des lots proposés à la vente se compose en grande partie de la vaisselle et du décor du restaurant Éden Roc », précise le commissaire-priseur. Les habitués de l’établissement gastronomique, dirigé par le chef Eric Frechon, pourront ainsi reconnaître ses emblématiques lustres bulles au style seventies (estimés 100-120 euros), ses fauteuils cabriolet de style Louis XV, dont les assises sont garnies en jacquard zébré (300-400 euros le lot de six) ou encore le délicat filet lilas qui orne le marli de ses assiettes en porcelaine blanche. « Offertes par lots de douze, elles sont déclinées dans de très nombreuses formes – plates, creuses ou encore à dessert (150-400 euros) – et seront vendues aux côtés de plats, cloches, théières, cafetières, tasses et bols à salade (de 5 à 150 euros). »

 

Dibbern. Douze assiettes plates rondes en porcelaine blanche. Le marli souligné d’un filet lilas et d’un liseré platine. Diamètre: 32,5 cm. Provenance Hôtel du Cap – Eden Roc. Estimation : 150-200 euros.

 

Un second ensemble de vaisselle en porcelaine blanche (80-200 euros) arbore quant à lui des filets vert d’eau accompagnés de l’inscription « Eden Roc » apposée en lettre d’or – « il s’agit de la vaisselle des cabanes mythiques de l’hôtel ». Dans les années 1930, l’établissement se dota de trente-et-un pavillons dispersés sous les pins parasols. « Ces enclaves exquises bénéficient d’un accès direct à la mer. Les stars en raffolent. Elles sont louées à la journée par des hôtes qui souhaitent se baigner, se restaurer ou donner des interviews à l’abri des regards. » Une vaisselle à la fois chic et décontractée qui saura sans aucun doute séduire les enchérisseurs qui pourront également acquérir des éléments du décor intérieur tels que des tables basses de style Louis XV ou Louis XVI (100-150 euros), des bouts de canapé en bronze patiné ou métal doré (200-400 euros) et des lustres en fer forgé et pampilles de verre de la maison Vaughan (80-120 euros).

Enchérir | Suivez la vente du contenu de l’hôtel du Cap-Eden-Roc le 23 mars en direct sur interencheres.com

 

Découvrez nos coups de cœur parmi les 371 lots de la vente de l’hôtel du Cap-Eden-Roc

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un paysage italien de Corot en vente à Montpellier

Le 9 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Un tableau de Corot sera présenté aux enchères par Bertrand de Latour et Jean-Christophe Giuseppi le 8 mai prochain à l’Hôtel des ventes Montpellier-Languedoc. Estimé entre 150 000 et 250 […]