Le 30 juin 2020 | Mis à jour le 3 juillet 2020

Tony Oursler : une installation vidéo en vente à Lyon

par Alexandra Flory

Une installation vidéo de Tony Oursler, créée en 1996, sera mise en vente par Cécile Conan le 2 juillet à Lyon et en live sur Interencheres. Cette œuvre, estimée entre 12 000 et 15 000 euros et titrée Dark Mirror, interroge la place du regardeur à travers l’un des motifs phares de l’artiste américain : l’œil. 

 

Tony Oursler en vente aux enchères à Lyon

Le musicien et artiste vidéaste américain, Tony Oursler (né en 1957), sera l’une des vedettes de la vente d’art moderne et contemporain, organisée par Cécile Conan le 2 juillet prochain à Lyon. Artiste en vogue dans les années 1990-2000, Tony Oursler prend part à de nombreux événements institutionnels. En 1995, il participe à la troisième édition de la Biennale de Lyon, aux côtés de Nam June Paik et Bill Viola, pionniers de l’art vidéo, et une première exposition monographique lui est consacrée au Jeu de Paume en 2005. Plus récemment, ses installations ont également été présentées au Centre Georges Pompidou en 2018.

« Il est rare de vendre des installations vidéos aux enchères, remarque Cécile Conan. Cette pièce est destinée à un public d’initiés et suppose une immersion de la part du spectateur qui doit se laisser guider et transporter par l’artiste. »

 

Dark Mirror – Tony Oursler ( teaser 1’28 ») from interencheres.com on Vimeo.

 

Dark Mirror, une installation vidéo estimée entre 12 000 et 15 000 euros

L’installation vidéo Dark Mirror (1996), proposée à la vente, aborde l’un des thèmes de prédilection de l’artiste : l’œil, projeté non pas sur la surface plane d’un écran mais sur un support en relief. Une sphère en fibre de verre, de 45,5 cm de diamètre, déforme ainsi l’image, de telle sorte que la projection sort de son cadre habituel en devenant une véritable installation et sculpture. « La pièce a un caractère et une ambiance surréalistes, détaille l’expert Olivier Houg. L’œil reprend, par la projection, sa forme initiale de globe et il est également en mouvement tout au long de la vidéo. Il est distrait, s’ouvre, se ferme, se ballade tandis qu’il regarde un film dont la bande-son d’une heure et cinquante minutes est intégrée. Le travail de Tony Oursler est à la fois poétique et étrange. Il crée une mise en abyme avec ce film qui se reflète dans l’œil, lui-même filmé. » Mêlant à la fois art vidéo, installation, sculpture et musique, Dark Mirror évoque, par ce jeu de miroirs, la figure orwellienne de Big Brother.

A noter que cet exemplaire unique a fait l’objet d’une adaptation technologique réalisée par l’artiste. Ainsi, l’acheteur pourra acquérir le matériel d’origine, composé d’une cassette VHS, d’un lecteur et d’un projecteur, mais également une version numérique sur clef USB, avec le matériel nécessaire à des fins de modernisation et de conservation de l’œuvre. Achetée par le propriétaire actuel auprès de la galerie Metro Pictures à New-York à la fin des années 1990, l’installation sera accompagnée d’un certificat d’authenticité, signé par l’artiste en 1999.

 

Des techniques mixtes de Combas, Rouault et Avril

Lors de cette vente d’art moderne et contemporain, plusieurs techniques mixtes seront également proposées, dont une sur photographie de Robert Combas, Une femme libérée, un homme de paille, viens je te l’ordonne ! ou Mait ré aisse de 2002 (estimée 5 000 – 8 000 euros),  une autre sur carton de Georges Rouault (1871-1958), La pauvre famille III de 1912 (estimée 10 000 – 15 000 euros), et une dernière sur panneau d’Armand Avril (né en 1926), Retour d’un voyage dans le détroit de Torrès avec mon ami Pierre Robin de 2005 (estimée 5 000 – 8 000 euros).

Enchérir | Découvrez l’ensemble des lots de la vente du 2 juillet sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

A Cannes, une vente en hommage à Jean Marais

Le 23 juillet 2020 | Mis à jour le 23 juillet 2020

Le 15 août à Cannes, se tiendra une vente en l’honneur de Jean Marais, personnalité influente dans le monde de l’art et du cinéma. La vacation proposera bronzes, lithographies et […]