Le 17 décembre 2020 | Mis à jour le 5 janvier 2021

Un bas-relief du XVIIe siècle attribué à Leonhard Kern adjugé à plus de 280 000 euros

par Diane Zorzi

Estimé autour de 10 000 euros, un bas-relief en ivoire du XVIIe siècle s’est envolé à plus de 280 000 euros le 3 décembre à Saint-Etienne. Ses propriétaires ignoraient qu’ils possédaient un chef-d’œuvre du sculpteur allemand Leonhard Kern.

 

C’est lors d’un inventaire près de Saint-Etienne qu’Agnès Carlier a découvert ce chef-d’œuvre inédit sur le marché. Ses propriétaires ignoraient qu’ils conservaient en leurs murs une Déploration du Christ signée d’un des plus grands sculpteurs allemands du XVIIe siècle : Leonhard Kern (1588-1662). Estimé entre 8 000 et 10 000 euros, le bas-relief s’est envolé à 280 250 euros (frais compris), remporté par un acheteur étranger le 3 décembre à Saint-Etienne. « Sept enchérisseurs se sont disputés ce magnifique bas-relief et un collectionneur allemand avait même fait spécialement le voyage pour assister à la vente qui se tenait avec un public restreint conformément aux règles sanitaires, détaille la commissaire-priseur. Il a enchéri jusqu’à près de 200 000 euros et il est finalement reparti bredouille et déçu ».  

 

Un bas-relief en ivoire exécuté autour de 1615

Ce bas-relief en ivoire aurait été exécuté autour de 1615-1620 par Leonhard Kern, « un artiste qui travaillait essentiellement l’ivoire, l’albâtre et le buis, et qui est très recherché par les collectionneurs depuis une quinzaine d’années », précise l’experte Laurence Fligny. Il présente de nombreuses similitudes avec des autres variantes du même sujet conservées au Kunsthistorisches Museum de Vienne. « On y retrouve les mêmes personnages dont les silhouettes se détachent sur le fond, Marie Madeleine, mise en avant dans la scène, ainsi que le sont souvent les femmes dans les compositions de l’artiste ». Située très tôt dans la carrière de Leonhard Kern par l’historienne de l’art Elisabeth Grünewald, cette Déploration témoigne de l’originalité des mises en scène de ce sculpteur baroque, parvenu avec talent et réalisme à traduire l’expression dramatique de cet épisode de la Passion du Christ.

 

Bas-relief en ivoire sculpté et découpé représentant la Déploration du Christ.  Allemagne du sud, Souabe, attribué Léonhard Kern (Forchtenberg, 1588 – Schwäbisch Hall, 1662), vers 1615-1620.  Hauteur : 23,6 cm – Largeur 35,5 cm – Profondeur : 2 cm.  Adjugé à 280 250 euros (frais compris) le 3 décembre par Carlier-Imbert-Morel à Saint-Etienne. 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Le matériel d’une école de cirque en vente dans le Gers

Le 13 janvier 2021 | Mis à jour le 13 janvier 2021

Suite à une liquidation judiciaire, l’intégralité du matériel d’une école de cirque sera dispersée aux enchères le 15 janvier à Vic-Fezensa, dans le Gers. Au programme : 193 lots destinés […]

Défilé de ventes Militaria

Le 7 janvier 2021 | Mis à jour le 7 janvier 2021

Les passionnés de Militaria et souvenirs historiques auront le choix parmi une quarantaine de ventes organisées en ce début d’année 2021. Au programme, des casques, insignes, affiches ou médailles datant […]