Le 1 juillet 2019 | Mis à jour le 26 juillet 2019

Une toile de Trouillebert achetée aux enchères par le Château de Chenonceau

par Diane Zorzi

Le 30 juin à Senlis, Maître Dominique Le Coënt-de Beaulieu dispersait les collections du Château de Wailly et plusieurs œuvres d’art prestigieuses. Parmi elles, une toile de Paul-Désiré Trouillebert a été acquise par le Château de Chenonceau pour plus de 21 000 euros. Provenant d’une collection privée de l’Oise, elle dévoilait, dans la plus pure tradition de l’Ecole de Barbizon, une vue du célèbre château de la Loire.

 

Dimanche dernier à Senlis, Maître Dominique Le Coënt-de Beaulieu présentait aux enchères un ensemble d’œuvres d’art et meubles prestigieux provenant de l’intérieur du Château de Wailly, situé dans la Somme. Œuvre phare de la collection, une toile de 1668 signée Abraham Hondius a été adjugée à 40 920 euros (frais compris). Figurant « L’hallali du sanglier », elle était caractéristique du travail de cet artiste du siècle d’or néerlandais, connu principalement pour ses sujets animaliers et peintures de chasse inspirés des maîtres flamands.

Lire aussi | Le mobilier et les tableaux du prestigieux Château de Wailly en vente à Senlis

 

Paul-Désiré Trouillebert (1829-1900), « Pêcheur en bord de rivière devant le Château de Chenonceau », huile sur toile signée en bas à gauche, 62,5 x 81,5 cm. Adjugé à 21 080 euros (frais compris) par Maître Dominique Le Coënt-de Beaulieu le 30 juin 2019 à Senlis.

 

Lors de cette belle vente, des tableaux de provenances diverses étaient également proposées aux enchérisseurs, tels qu’un portrait d’Henri Lebasque (1865-1937) adjugé à 48 360 euros (frais compris) et un ensemble de toiles de Paul-Désiré Trouillebert ( 1829-1900), provenant de collectionneurs originaires de l’Oise, dont les aïeux n’étaient autres que des amis intimes du peintre de l’Ecole de Barbizon. A cette occasion, le Château de Chenonceau s’est porté acquéreur d’une vue de son prestigieux domaine adjugée à 21 080 euros (frais compris). Représentant un pêcheur en bord de rivière, l’huile sur toile rejoint ainsi les prestigieuses collections de ce joyau des châteaux de la Loire qui compta parmi ses résidents les plus emblématiques, Diane de Potiers, Catherine de Médicis, ou encore Henri III.

Haut de page

Vous aimerez aussi

A Cannes, une vente en hommage à Jean Marais

Le 23 juillet 2020 | Mis à jour le 23 juillet 2020

Le 15 août à Cannes, se tiendra une vente en l’honneur de Jean Marais, personnalité influente dans le monde de l’art et du cinéma. La vacation proposera bronzes, lithographies et […]