Le 2 février 2024 | Mis à jour le 14 mars 2024

Hergé, Franquin, Bilal : les grands noms de la bande-dessinée aux enchères à Paris

par Magazine des enchères

Hergé, Franquin, Bilal, Jijé… Les grands noms de la bande dessinée seront présents lors de la vente organisée par Tajan le 8 février à Paris. Avec en prime quelques curiosités issues du monde de l’illustration.

 

Les 112 lots présentés dans la vente sont issus de plusieurs collections. La commissaire-priseur Louise de Causans détaille leur origine : « Nous avons une partie de la collection de Claude Lefrancq, éditeur historique de Blake et Mortimer et de Bob Morane, et celle d’un amateur de bande dessinée belge, avec Franquin ou Hergé ». Du premier viennent donc la sérigraphie couleur de la planche 26 de l’album la Marque Jaune par Jacobs (100 à 150 euros), ou une lithographie de la première planche du même album, numérotée 73/125 (400 à 600 euros). Et du second, la carte festive représentant Tintin et Milou avec une corne d’abondance de 1942 (50 000 à 70 000 euros). « Cette carte a déjà été présentée aux enchères chez Artcurial en 2017, mais après des recherches nous avons pu préciser sa nature, il s’agit en fait d’un dessin original définitif à l’encre de Chine sur papier, ce qui justifie son estimation », avance la commissaire-priseur.

À retenir également, la planche complète du gag 500 de Gaston Lagaffe publié dans le journal Spirou du 29 février 1968, à l’encre de Chine et crayon (50 000 à 70 000 euros), que l’expert de la vente Pauline Testut commente : « Cette planche, qui joue avec la structure même des cases en y baladant Gaston hors-champ, est l’une des plus mémorables du maître. Tout le génie de Franquin y est résumé : pertinence du cadrage, efficacité du point de vue, maîtrise de la typo, souci du détail… »

 

 

De Gotlib à René Follet, le petit monde de l’illustration

Dans la dernière partie de sa vente, Louise de Causans a décidé d’inclure quelques lots issus de l’illustration, qu’il s’agisse de dessins de presse ou de couvertures de livres. Notons le projet de couverture pour l’Express réalisé par Gotlib en 1973, et intitulé « Aux portes des grandes villes, on fabrique des voyous par milliers », ensemble de deux encres de Chine sur papier (2 000 à 3 000 euros) que Tajan a décidé de vendre avec la couverture du magazine effectivement publié. « On retrouve ici le style inimitable et délirant du maître Gotlib, créateur de Gai Luron, fondateur de l’Echo des Savanes et de Fluide Glacial, illustrant ici un article sur « Les Loubards » », se félicite l’experte de la vente Pauline Testut.

 

 

Signalons aussi une composition de René Follet pour la couverture originale du livre de Bob Moraine, le Lagon aux requins. Ce crayon, gouache et encre de Chine a été utilisé pour un tirage de luxe réalisé en 2019. « René Follet mêle un incroyable travail graphique à la gouache à une science de la composition. Au premier coup d’œil, le lecteur est plongé dans une ambiance digne des Dents de la Mer de Steven Spielberg ; la peur dans le regard du plongeur, la blancheur les dents menaçantes du squale qui tranche avec le fond brun ombragé », décrit Louise de Causans, ajoutant que 16 œuvres originales de cet artiste figurent au catalogue.

Enchérir | Suivez la vente de bande-dessinée et illustration le 8 février en live sur interencheres.com

Haut de page

Vous aimerez aussi

Le flipper, du bistrot aux salles des ventes

Le 20 mai 2024 | Mis à jour le 20 mai 2024

Emblèmes de la culture populaire, les flippers se sont faits une place dans les ventes aux enchères, alimentant un marché dynamique, composé aussi bien de collectionneurs et joueurs, que d’amateurs […]