Le 3 janvier 2019 | Mis à jour le 3 janvier 2019

250 enchérisseurs pour la vente d’un garage automobile dans l’Oise

par Interencheres

Un banc de géométrie à 7 600 euros, un pont élévateur à 3 000 euros, un chargeur de climatisation à 1 400 euros… Mercredi 2 janvier 2019 à Le-Plessis-Belleville dans l’Oise, les enchères se sont envolées sous le marteau de Maître Dominique Le Coënt-de Beaulieu qui dispersait l’entier contenu d’un garage automobile, suite à liquidation judiciaire.

 

Mercredi 2 janvier 2019, les professionnels et amateurs de mécanique se sont déplacés en nombre à Le-Plessis-Belleville pour assister à la dispersion de l’entier contenu d’un garage automobile, fermé pour liquidation judiciaire après sept années d’activités. Plus de deux cent cinquante enchérisseurs se sont disputés les quatre-vingt-cinq lots mis en vente, n’hésitant pas à pousser les enchères au-delà des estimations. « Nous ne nous attendions pas à avoir une telle fréquentation et à un public aussi actif, détaille Maître Dominique Le Coënt-de Beaulieu. Cela montre que lorsqu’un garage est bien achalandé et qu’il est constitué de matériel récent, en très bon état, sa vente attire de nombreux amateurs. »

La vente comprenait aussi bien la partie bureau, le comptoir d’accueil, la documentation technique (un lot de revues techniques automobiles a été adjugé 60 euros), que la partie atelier avec un ensemble important d’outillages. Parmi les lots phares, un pont élévateur quatre colonnes Werther a trouvé preneur à 3 000 euros, avant que ne s’envole à 7 600 euros un banc de géométrie Johnbean, estimé autour de 2 000 euros Il fallait également compter 1 000 euros pour un pont élévateur deux colonnes Werther, 1 400 euros pour un chargeur de climatisation, ou encore 400 euros pour une servante à outils Stahlkaiser. « A notre grande surprise, une paire de fauteuils dactylo, à l’enseigne du garage et estimée entre 40 et 60 euros, a été quant à elle été adjugée 480 euros. Au total, la vente a comptabilisé 31 689 euros (frais compris) d’adjudications, soit plus de trois fois l’estimation fixée autour de 10 000 euros.»

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une nature morte de Bernard Buffet en vente à Cannes

Le 14 mai 2021 | Mis à jour le 14 mai 2021

A l’occasion d’une vente de prestige le 15 mai prochain à Cannes, Jean-Pierre Besch proposera aux enchères une sélection de tableaux modernes et contemporains. Pierre-Auguste Renoir, Louis Valtat, ou Charles […]

Les objets publicitaires vintage ont la cote

Le 4 mai 2021 | Mis à jour le 7 mai 2021

Plaques émaillées, cartons, objets de bistrot, affiches… La publicité a investi de nombreux supports tout au long du XXe siècle. Tour d’horizon d’un marché qui se renouvelle.