Le 3 février 2022 | Mis à jour le 4 février 2022

Des voitures et motos japonaises aux enchères à Paris

par Interencheres

Rares en France, les voitures japonaises anciennes suscitent des passions indéfectibles. Le 14 février à Paris et en live, la maison Millon proposera plusieurs exemplaires recherchés, dont une Datsun Fairlady 1600 et une Nissan Figaro de 1991, ainsi qu’une sélection de motos.

 

Malgré quelques tentatives durant les années 1930, l’industrie automobile japonaise est réellement née deux décennies plus tard. Si elle s’est alors tournée très rapidement vers l’exportation, avec des produits souvent standardisés, certains constructeurs ont toutefois proposé des automobiles d’exception. Plusieurs exemplaires en témoignent dans la vente organisée le 14 février prochain par Millon & Associés à Paris et en live sur Interencheres, à l’instar d’un roadster Datsun Fairlady 1600 qui a initié la lignée des sportives Datsun puis Nissan, lorsque le constructeur a changé de nom. Ce joli roadster nécessite une restauration mais dénicher un tel modèle sur notre territoire relève de l’exploit, ce dernier n’ayant jamais été officiellement diffusé en France (estimé entre 15 000 et 20 000 euros).

 

Une Nissan Figaro et un coupé Suzuki Cervo

Aux côtés de ce roadster de 1970 figure un modèle plus récent, mais tout aussi rare : une Nissan Figaro de 1991, dont le dessin charmant a été inspiré par les années 1950. Avec son coloris rose bonbon et sa sellerie crème, elle pourrait parfaitement jouer le rôle de voiture de Barbie (8 000 — 11 000 euros). Citons enfin le remarquable coupé Suzuki Cervo SC 100 GX de 1981 appartenant à la catégorie des Kei cars, ces toutes petites voitures répondant à un cahier des charges très strict imposant une limite de poids et de taille au Japon. Dotée d’un moteur arrière, cette automobile peut être perçue comme une amusante Porsche 911 en réduction. Le modèle vendu le 14 février est proposé dans une rare configuration conduite à gauche et possède son titre d’immatriculation français (7 000 — 9 000 euros).

 

Des sportives des années 1990 et des motos japonaises recherchées

La vente propose également des sportives recherchées comme une Toyota Celica 4WD ST185 de 1993 appartenant à une série spéciale, éditée à 5 000 exemplaires en l’honneur de Carlos Sainz (25 000 — 30 000 euros). Citons également la Nissan 300 ZX Z32 de 1992 comptant seulement 120 477 km au compteur ou encore les deux roadster Daihatsu Copen de 2006 (8 000 — 11 000 euros). Enfin, la sélection de motos comprend d’intéressants modèles des années 1970, dont une rare Honda CB 450 K1 (4 000 — 5 000 euros) ou une impressionnante Honda Goldwing six cylindres de 1996 (8 000 — 12 000 euros).

Enchérir | Suivez la vente de voitures et motos japonaises le 14 février en live sur interencheres.com

 

Haut de page

Vous aimerez aussi