Le 8 août 2013 | Mis à jour le 13 août 2013

Coups de cœur pour l’art contemporain

par Interencheres

La découverte d’une œuvre d’Hans Hartung, le fantôme de Marc Desgranchamps et le folklore breton revisité à l’occasion d’une fête à Concarneau… Les commissaires-priseurs et leurs experts nous révèlent l’histoire du lot qu’ils préfèrent dans leurs prochaines ventes aux enchères d’art contemporain.

d

La suprise Hartung

« Une femme se présente un jour à l’étude avec une œuvre d’Hans Hartung sous le bras. Elle m’explique que son père était une personnalité politique de la région à qui l’artiste avait offert cette sérigraphie. Je me suis donc rendu à la Fondation Hartung à Antibes, ville où le peintre a passé une grande partie de sa vie. Il m’a alors été confirmé que cet acrylique et pastel sur carton figurait bien au catalogue raisonné d’Hans Hartung, et qu’il ne s’agissait pas d’une reproduction mais bien d’une œuvre originale ! J’aime beaucoup cette réalisation d’Hartung caractéristique de son travail, à l’image de son choix d’une palette très réduite composée uniquement de bleu, de jaune et de rehauts de noir. Le titre de l’œuvre « P1974-29 » rappelle également son approche scientifique de l’art et sa recherche technique de l’esthétisme d’après le positionnement des formes et de la couleur. » Maître Jean-Pierre Besch à propos de «P1974-29 », une œuvre d’Hans Hartung (1904-1989) réalisée en 1974, qui sera mise aux enchères le jeudi 15 août 2013 depuis Cannes, et en direct  le Live d’Interencheres pour une estimation de 30 000 à 35 000 euros.

Lien vers l’annonce de vente du lot

 

d

Le fantôme de Desgranchamps

« Marc Desgrandchamps est pour moi l’artiste actuel le plus original de sa génération. Le monde de l’art reconnaît d’ailleurs son grand talent puisque deux rétrospectives au Centre Pompidou en 2006 et au Musée d’art moderne de la ville de Paris en 2011 lui ont déjà été consacrées, et qu’il est représenté depuis 1995 par Zürcher, une galerie particulièrement dynamique. J’apprécie son travail sur la transparence et ses personnages évanescents et fantomatiques comme celui représenté sur cette huile sur toile et qui semble passer furtivement derrière les cordes à linge. Desgrandchamps unit le prosaïsme du quotidien à un onirisme presque surnaturel, qu’il suggère par l’emploi de couleurs délavées mais très vivantes. Ses œuvres sont aujourd’hui rentrées dans les plus grandes collections, à l’image de l’Institut Culturel Bernard Magrez de Bordeaux. » Maurice Aubadia, consultant en art contemporain, à propos de cette huile sur toile de Marc Desgrandchamps estimée de 25 000 à 30 000 euros, qui sera mise aux enchères le mercredi 14 août 2013 par Maître Jean-Daniel Toledano à Arcachon.

Lien vers l’annonce de vente du lot

d

Le folklore breton revisité

 « Depuis plus de 100 ans, Concarneau organise la fête annuelle des Filets bleus et sa vente aux enchères caritative sans frais, dont les fonds sont reversés aux familles des marins et des pêcheurs disparus en mer. De nombreux artistes reconnus, ainsi que des peintres amateurs de la région et même des enfants réalisent une œuvre pour l’occasion autour d’un thème donné, qui était justement cette « la ville de Concarneau ». J’aime beaucoup cette œuvre du Carantécois Jean-Louis Clédic, qui a d’ailleurs été choisie pour le visuel de l’affiche annonçant  l’événement. Il revisite avec beaucoup d’audace et de modernité le thème traditionnel des petits bretons en costumes, lui avec sa vareuse et son filet de pêche et elle avec sa coiffe et son panier de moules. Tout au fond, vous pouvez apercevoir le célèbre beffroi de la ville fortifié de Concarneau. » Philippe Jamault, expert de la vacation, à propos du « Retour de pêche » de Jean-Louis Cledic, estimé de 350 à 400 euros, qui sera mis aux enchères le jeudi 15 août 2013 à Concarneau par Maître Joëlle Guerpillon-Bergeron.

Lien vers l’annonce de vente du lot

Haut de page

Vous aimerez aussi

5 choses à savoir sur Line Vautrin

Le 7 août 2020 | Mis à jour le 7 août 2020

Créatrice de boutons, bijoux et objets de décorations, Line Vautrin s’illustre à Paris dans de nombreux domaines dès les années 1920. Après un succès à l’Exposition universelle de 1937, elle […]