Le 6 novembre 2020 | Mis à jour le 7 novembre 2020

La collection éclectique d’un passionné de cinéma vendue en ligne

par Lucie Rocher

La collection, extrêmement variée, d’un amateur de cinéma sera dispersée aux enchères les 7 et 8 novembre au Mans, lors d’une vente « live only » organisée par Thomas Enchères. Affiches de cinéma, documents de presse, peintures et pièces de mobilier, près de 800 lots seront proposés aux enchérisseurs, à des prix très attractifs. 

 

A l’origine de cette vente, un passionné du septième art qui fut directeur d’une école de cinéma parisienne dans les années 1970 et qui fonda une association d’aide aux jeunes comédiens. Ce fin connaisseur des arts dramatiques a décidé de se séparer d’une grande partie de sa collection. Ce sont ainsi près de huit cents affiches de cinéma, documents de presse, et œuvres d’art, qui seront dispersés ce week-end en live sur  Interencheres par le commissaire-priseur du Mans, Julien Thomas. 

 

1 001 affiches de cinéma et documents de presse

Près de mille affiches de cinéma, regroupées en lots estimés dès 10 euros, seront proposées ce week-end, parmi lesquelles des affiches datant des années 1930-1940 et mettant en scène les acteurs américains phares de l’âge d’or d’Hollywood tels que Greta Garbo et Joan Crawford. Des affiches qui ont par ailleurs fait le tour du globe puisque le propriétaire les a chinées à Cuba. Aux cotés de ces images de collection, un grand nombre d’affiches de spectacles et d’affiches militaires, destinées à encourager la population durant les deux guerres mondiales, seront proposées à moins de 100 euros. Des témoignages historiques qui seront accompagnés d’un ensemble de photos de presse des années 1930, issues de l’antenne française du New York Times, comme en atteste le tampon « world wide photos ». La vente proposera également une belle collection d’œuvres du fils de Léon Bakst, André Bakst, un décorateur et scénographe ayant travaillé avec Raymond Bernard pour Maya et La Dame aux Camélias. Dimanche après-midi seront enfin dispersées des pièces de mobilier et œuvres d’art diverses, dont une peinture mystérieuse…

 

Une peinture mystérieuse des années folles

Le collectionneur conservait en effet dans ses affaires une huile sur toile étonnante [photo en Une], dévoilant trois femmes vêtues de noir et retenant une quatrième femme dévêtue. « Nous l’avons décrite comme une école étrangère des années 1920-1930, car nous ne sommes pas parvenus à en reconnaître l’auteur, mais nous avons reçu ces derniers jours de nombreuses demandes de renseignement, et les ordres d’achat sont de plus en plus nombreux pour ce tableau », confie le commissaire-priseur Julien Thomas. Avis aux curieux, avides d’attribution et spécialistes des années folles : cette toile, estimée entre 800 et 1 500 euros, pourrait être l’œuvre d’un grand créateur…! 

 

Découvrez notre sélection parmi les lots mis en vente les 7 et 8 novembre au Mans

Haut de page

Vous aimerez aussi

Des œuvres de Street art en vente à Vannes

Le 22 juin 2022 | Mis à jour le 22 juin 2022

Berthet One, Pakone, Léo & Steph, Tito / Mulk… Une trentaine de Street artistes seront réunis le 25 juin à Vannes à l’occasion d’une vente aux enchères d’art urbain organisée […]

Les broderies royales espagnoles de la collection Fruman

Le 17 juin 2022 | Mis à jour le 17 juin 2022

A l’occasion de leur vente de prestige annuelle, la maison Rouillac dévoilera le 19 juin au Château d’Artigny à Montbazon un ensemble de broderies anciennes provenant de la collection Fruman, […]