Le 16 septembre 2014 | Mis à jour le 25 septembre 2014

La société Regifilm fait son cinéma !

par Interencheres

Des fontaines Wallace, des feux tricolores américains, un orgue portatif factice, des cactus en résine, des coiffes de reine égyptienne et bien d’autres merveilles, voici la caverne d’Ali Baba de Régifilm, une entreprise pas comme les autres. Spécialisée dans la location d’accessoires, de décors et de costumes pour le cinéma et le théâtre, la société disperse la totalité de son stock avant sa fermeture. Fondée en 1959, elle a fourni de nombreuses productions théâtrales et cinématographiques, comme pour le film de Milos Forman Valmont sorti en 1989. La première session de ventes se tiendra du lundi 22 au mercredi 24 septembre 2014. Trois jours seront nécessaires pour la dispersion de près de 1 000 lots avec une moyenne de 340 lots par vente. L’exposition et la vente se dérouleront dans l’entrepôt même de l’entreprise Régifilm en plein Paris (60, rue Amelot dans le 11e arrondissement).
.

.
Les équipes de l’étude Ader-Nordmann ont effectué un travail de titan pour préparer plus de 5 000 lots prévus à la vente. « De nombreuses équipes ont été mises à contribution pour sélectionner les objets en bon état, les plus intéressants et les plus amusants à mettre en vente, détaille Hülya Perrier, coordinatrice de la vente. Il y aura une très grande variété d’objets d’époque, comme les charrettes, mais aussi d’objets factices fabriqués pour le cinéma, comme certaine enseignes du métro parisien. »
.
.
Ces trois premières ventes se dérouleront autour de différents thèmes comme les instruments de musiques, les éléments de publicité, la taxidermie et le mobilier urbain. Ces dernières promettent de belles surprises et la grande variété d’objets ne manquera pas d’attirer de nombreux passionnés et curieux.

.
« Nous n’avons volontairement pas mis d’estimations sur les lots afin de laisser plus de liberté aux acheteurs, le but est de vider la totalité de l’entrepôt avant la fermeture définitive de Régifilm, précise Hülya Perrier. Il n’y aura donc pas de prix de réserve. ».
.

.
D’autres vacations sont à venir courant novembre et décembre. « Nous souhaitons en faire de nouvelles avant Noël et peut-être une dernière session en janvier, ajoute Hülya Perrier. Nous préparons une vente thématique sur les objets militaires et une deuxième sur le textile et les chapeaux. L’entrepôt de Régifilm est immense et il nous reste encore le sous-sol et le grenier à découvrir… »
.
Lien vers la vente du lundi 22 septembre 2014

Lien vers la vente du mardi 23 septembre 2014

Lien vers la vente du mercredi 24 septembre 2014

Haut de page

Vous aimerez aussi

FIAC hors les murs : les ventes aux enchères d’art contemporain

Le 22 octobre 2021 | Mis à jour le 22 octobre 2021

Alors qu’au Grand Palais éphémère se tient, jusqu’au 24 octobre, la Foire internationale d’art contemporain (Fiac), les maisons de ventes aux enchères suivent la tendance et organisent des vacations dédiées […]

Augustin Lesage, l’esprit de l’Egypte antique

Le 21 octobre 2021 | Mis à jour le 21 octobre 2021

Le 23 octobre à Saint-Omer, Elodie Peeren présentera aux enchères une toile exceptionnelle d’un artiste emblématique de l’art brut, le mineur, peintre et médium, Augustin Lesage. Cette grande composition hiéroglyphique […]

Expertise : une commode bureau Louis XVI

Le 21 octobre 2021 | Mis à jour le 21 octobre 2021

Pourvue d’une écritoire, d’un caisson et de tiroirs, la commode bureau a pendant longtemps été une pièce incontournable des intérieurs bourgeois. Mêlant souvent plusieurs essences de bois, ce meuble, ajustable […]

Une vente aux enchères de NFT organisée à Paris

Le 19 octobre 2021 | Mis à jour le 21 octobre 2021

La maison de vente Boischaut présentera aux enchères plus de 70 NFT le 23 octobre à Paris et en live sur Interencheres. Cette vacation est l’une des premières en France […]