Le 6 mars 2018 | Mis à jour le 3 juillet 2018

Une collection magique à Chartres : 400 pièces de prestidigitation

par Diane Zorzi

« On ne peut connaître la magie sans s’intéresser à son histoire et le magicien qui tombe dans la potion est de facto collectionneur ». C’est ainsi que pendant quarante ans, le célèbre magicien et bibliophile Hjalmar et son épouse Gerda constituèrent une collection de quatre cents pièces entièrement dédiées à une passion, la magie. Un ensemble étonnant qui fera l’objet d’un tout dernier spectacle : sa dispersion aux enchères par Maîtres Jean-Pierre Lelièvre, Pascal Maîche et Alain Paris samedi 10 mars 2018 à Chartres et sur le Live d’Interencheres. 

 

270 objets « truqués » vendus avec leurs secrets

Parmi les 400 lots, figurent des affiches annonçant les spectacles de grands magiciens (estimés entre 200 et 500 euros), des gravures sur le thème de la magie, mais surtout une exceptionnelle réunion d’objets ayant servi aux magiciens entre 1860 et 1940.

Ce ne sont pas moins de 270 objets truqués, permettant aux magiciens d’éblouir leur public, qui seront vendus avec leurs secrets. Au programme : un plateau multiplicateur, un seau pour la chasse aux pièces, une casserole au chapeau, ou encore une cage volante (estimée entre 400 et 500 euros) faisant disparaître un oiseau à mesure qu’elle est jetée en l’air.

 

A côté de baguettes magiques accessibles à partir d’une centaine d’euros, des pistolets seront également de la partie, estimés entre 600 et 3 000 euros, à l’image du pistolet simulant un tir sur soi.

 

Enfin, une jolie collection de « boîtes de physique amusantes » sera proposée avec des estimations allant de 500 à 4 000 euros pour les pièces les plus anciennes, contenant les objets truqués qui servaient à éblouir les convives lors des salons de l’époque Napoléon III.

 

 

Hommage à Robert-Houdin, le père de la magie moderne

Au sein de cette collection, de nombreux documents sont consacrés à Robert-Houdin (1805-1871), le père de la magie moderne. Celui-ci fut le premier à modifier les tours des amuseurs forains pour les adapter aux salons bourgeois. Seront dispersés des photographies, des quadrilles mignonettes – petites partitions de musique données en souvenir lors de ses Soirées Fantastiques – et de rares billets que Robert-Houdin faisait apparaître lors de ses séances.

Enfin, une pendule mystérieuse estimée entre 18 000 et 25 000 euros devrait attiser la curiosité des enchérisseurs : son aiguille est toujours à l’heure, bien que rien ne semble l’entraîner. Cette pièce étonnante a été présentée au musée d’Orsay à Paris lors de l’exposition « Magie et illusionnisme. Autour de Robert-Houdin » qui eut lieu du 19 septembre 1995 au 7 janvier 1996. La pendule sera d’ailleurs vendue avec la caisse de transport de la prestigieuse institution.

 

 

 

Retrouvez tous les lots mis en vente samedi 10 mars à Chartres et sur le Live d’Interencheres

 

 

 

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un paysage italien de Corot en vente à Montpellier

Le 9 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Un tableau de Corot sera présenté aux enchères par Bertrand de Latour et Jean-Christophe Giuseppi le 8 mai prochain à l’Hôtel des ventes Montpellier-Languedoc. Estimé entre 150 000 et 250 […]