Le 4 juin 2019 | Mis à jour le 5 juin 2019

Acheter une boulangerie aux enchères

par Victor Sauvage

Vous ne trouverez par de croissants aux enchères. Par contre, vous pourrez facilement trouver une boulangerie. Reste à choisir le bon établissement. Suivez le guide !

 

Chaque jour, 12 millions de Français franchissent les portes d’une des 30 000 boulangeries réparties sur le territoire, des boulangeries artisanales, sur les places de l’église des petits villages ruraux, aux boulangeries industrielles des centres-commerciaux des grandes agglomérations. Peu de commerces peuvent se targuer d’être aussi bien représentés dans l’Hexagone et il n’est donc pas étonnant que cet emblème tricolore fasse parties des recherches les plus nombreuses effectuées sur Interencheres.com. Car même si les Français ont divisé par deux leur consommation de pain en cinquante ans (seulement 130 grammes en moyenne par jour désormais), la baguette a encore de beaux jours devant elle. Aussi, s’il est important de faire honneur à la réputation des boulangers tricolores en matière de baguettes et autres viennoiseries pour réussir, il faut aussi trouver l’établissement parfait pour devenir un véritable boulanger. Voici donc quelques informations pour trouver votre future boulangerie aux enchères.

 

Boulangerie-pâtisserie, située avenue Jean Jaurès à Lyon, adjugée 80 000 euros par Bérard-Péron Girard-Claudon le 15 novembre 2017 à Lyon.

 

Quels sont les biens mis en vente ?

Lorsque l’on acquiert une boulangerie aux enchères, on achète beaucoup de choses sauf du pain. En effet, en fonction de l’annonce, la vente peut englober une multitude de biens physiques ou non. On pense bien évidemment au bail et aux autres « éléments incorporels » comme la clientèle ou la marque commerciale. Mais cela peut aussi comprendre d’autres aspects bien plus concrets comme le matériel, la marchandise ou les équipements.

Tous ces aspects ont leur importance et il faut se poser les bonnes questions pour savoir quel profil de boulangeries rechercher. Si le bail et le loyer doivent forcément faire partie des premiers critères étudiés, ils ne doivent pas occulter le principal élément de n’importe quel projet immobilier : l’emplacement. La boulangerie est-elle dans une rue très animée ? Y a-t-il des places de stationnement à proximité ? S’agit-il d’un quartier résidentiel ? Une multitude de décisions qui auront presque autant d’importance que le croquant de votre baguette.

 

A lire aussi | Les ventes de fonds de commerce de A à Z

 

Boulangerie-pâtisserie-viennoiserie-traiteur, située rue de la Résistance à L’Etrat, adjugée 53 000 euros par Carlier Imbert Morel le 13 février 2017 à L’Etrat.

 

Quel est le juste prix ?

La réponse à cette question est simple : il n’y en a pas. Si l’on peut facilement comparer le prix d’un modèle de voiture aux enchères avec d’autres modèles similaires et ainsi obtenir le prix le plus intéressant, la même comparaison ne tient pas pour une boulangerie. Une chose est certaine, il n’y a pas besoin d’être millionnaire pour se lancer dans la boulangerie. Différentes échelles de prix permettent de tenter l’aventure en fonction de ses besoins.

 

Boulangerie-pâtisserie, située rue Michel Bégon à Blois, adjugée 40 000 euros par Pousse-Cornet le 26 octobre 2017 à Blois.

 

Les prochaines boulangeries aux enchères

Le 7 juin à Roanne

Suite à une liquidation judiciaire, Maître Véronique Ingels proposera aux enchères vendredi prochain à Roanne deux boulangeries du même réseau, pour deux profils d’acquéreurs.

La première enseigne est un petit établissement regroupant des éléments incorporels (clientèle, enseigne, droit au bail), ainsi que du matériel tels qu’une caisse enregistreuse et un four. L’estimation est fixée entre 2 000 et 4 000 euros.

La deuxième enseigne est une boulangerie-pâtisserie-traiteur avec un format bien plus imposant. Aussi, ce lot est plus onéreux avec une mise à prix à 15 000 euros.

 

Suivre les ventes | Créer une alerte « Boulangerie »

 

 

Le 13 juin à Doizieux

Toujours dans la Loire, à Doizieux, c’est un commerce hors-du-commun qui sera mis en vente, suite à liquidation judiciaire, le 13 juin : une boulangerie-pâtisserie-café-restaurant-épicerie. La mise à prix de ce lot est fixée à 7 000 euros. La vente comprend aussi bien le droit au bail et la clientèle que le matériel et la Licence IV pour vendre de l’alcool.

 

 

Le 18 juin à Corbas

Le 18 juin à Corbas, près de Lyon, Maître Péron proposera aux enchères une boulangerie-pâtisserie-tarterie-traiteur comprenant notamment l’enseigne, la clientèle, l’achalandage, le droit au bail, ainsi que des éléments corporels tels que le matériel et les objets mobiliers. La mise à prix est fixée à 12 500 euros. 

 

 

Retrouvez la liste des prochaines ventes de boulangeries

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Le mécanisme des lampes à huile, de Carcel à Franchot

Le 10 novembre 2022 | Mis à jour le 10 novembre 2022

L’usage de la lampe à huile remonte à la nuit des temps, ainsi qu’en témoigne la découverte de vestiges dans les tombes des pharaons. Au XIXe siècle, Carcel invente un […]

Expertise : une petite commode Louis XV

Le 7 octobre 2022 | Mis à jour le 7 octobre 2022

La commode est l’un des meubles les plus populaires sous le règne de Louis XV. Avec ses courbes ondulantes, ses pieds galbés et ses riches ornementations, elle incarne parfaitement le […]

Comment reconnaître un meuble dit «remonté» ?

Le 23 septembre 2022 | Mis à jour le 23 septembre 2022

Un confiturier alliant une porte à pointes de diamants authentique à des éléments en bois de récupération. Ce type de meuble dit « remonté » associe une structure récente avec des éléments […]