Le 13 avril 2018 | Mis à jour le 3 juillet 2018

Un modèle mythique de 2CV Citroën imprégné de souvenirs en vente à Nîmes

par Victor Sauvage

Une fourgonnette 2CV Azu sera mise en vente par Maîtres Pierre Champion et Françoise Kusel samedi 21 avril 2018 à Nîmes et sur le Live d’Interencheres. D’Oran en Algérie jusqu’à Nîmes, elle a parcouru des kilomètres et assisté à des événements historiques… 

 

C’est l’histoire d’une 2CV Azu fourgonnette venue d’Algérie et finissant son voyage en métropole. Fabriquée en 1959, à partir du modèle mythique de chez Citroën de 1954, elle est achetée en 1961 par un artisan mécanicien en Algérie. Bien plus qu’un simple véhicule, elle permet alors à son propriétaire, durant la période agitée de juin 1962, de se replier à Oran en attendant de pouvoir réintégrer le foyer familial.

 

Quelques jours plus tard, alors que l’Indépendance de l’Algérie conduit à un déferlement de population, la fourgonnette lui vient une nouvelle fois en aide, en lui permettant d’y échapper. Un ami policier vient alors à son secours en conduisant la 2CV à l’abri de son propre domicile. Le soir-même, le propriétaire embarque avec toute sa famille mais sans son véhicule direction Port-Vendres puis Arles. Quelques semaines plus tard, son ami policier est muté en métropole et lui restitue la 2CV. C’est ainsi que la voiture commence son périple métropolitain, pour terminer son voyage à Nîmes où l’artisan mécanicien s’installe à son compte.

A l’abri de son garage, il prend grand soin de cette 2 CV durant 15 années, circulant avec, ne songeant en aucun cas à s’en séparer tant elle est imprégnée de souvenirs. À son décès en 1991, son fils continue d’en prendre soin, se refusant à la vendre. Cette voiture continue alors à procurer à la famille des moments de joyeuse convivialité, « trimbalant ses enfants et plus tard ses petits-enfants » comme nous l’explique la fille de l’artisan mécanicien avec nostalgie. C’est finalement lors du décès de son frère en 2016 que celle-ci se décide à mettre en vente la 2CV fourgonnette restée dans « un état de conservation exceptionnel ». Elle espère ainsi que celle qui aura été bien plus qu’un simple véhicule trouvera une autre famille capable d’en prendre soin dans la continuité de ce qui a été fait pendant plus de deux générations. Un véritable défi pour Maître Pierre Champion qui mettra cette fourgonnette, estimée entre 5 000 et 6 000 euros, en vente samedi 21 avril à Nîmes…

 

Retrouvez la Citroën 2CV mise en vente samedi 21 avril 2018 à Nîmes

 

 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une Triumph TR3 de 1959 aux enchères à Toulouse

Le 7 décembre 2021 | Mis à jour le 7 décembre 2021

Archétype du roadster britannique, la Triumph TR3 est aussi l’une des automobiles les plus collectionnées et recherchées. Le 8 décembre à Toulouse, la maison Marambat de Malafosse présentera aux enchères […]