Le 6 avril 2021 | Mis à jour le 6 avril 2021

Des enchères à plus d’un million d’euros pour l’art du XVIIe siècle : retour sur les résultats du mois de mars

par Interencheres

Une Académie du Bernin à 1,9 million d’euros, une nature morte de Maria Van Oosterwyck à plus de 800 000 euros, une suite de cuivres attribués à Jan Brueghel le Jeune à 650 000 euros… Retour sur les plus belles adjudications du mois de mars.

 

Un dessin du Bernin et une toile de Maria Van Oosterwyck adjugés jusqu’à 1,9 million d’euros 

Avec l’arrivée du printemps, les ventes aux enchères du mois de mars ont vu fleurir une série de chefs-d’œuvre signés de grands maîtres du XVIIe siècle. Le 20 mars à Compiègne, un dessin inédit de Gian Lorenzo Bernini, dit le Bernin (1598-1680), s’est envolé à 1,937 million d’euros (frais compris), enregistrant un record mondial pour une œuvre sur papier du sculpteur baroque. Découvert dans une propriété compiégnoise par la maison Actéon, le dessin a été remporté par un collectionneur new-yorkais. Le 26 mars à Paris, la maison Kâ-Mondo dévoilait à son tour deux rares papiers du XVIIe siècle provenant de la collection du marquis de Lagoy. Conservés jusqu’alors au château de Lagoy, un Christ à la colonne de Simon Vouet (1590-1649) et un projet de vignette pour l’Opticorum Libri Sex de Franciscus Aguilon de Peter Paul Rubens (1577-1640) ont trouvé respectivement preneur à 340 200 et 302 400 euros. Le même jour à Troyes, c’est une nature morte de la peintre néerlandaise Maria Van Oosterwyck (1630-1693) qui créait la surprise. Découverte lors d’un inventaire par Léonard Pomez, la toile a pulvérisé son estimation, fixée entre 100 000 et 150 000 euros, pour s’envoler à 650 000 euros, enregistrant la deuxième plus belle enchère mondiale pour l’artiste. Les 27 et 28 mars, deux autres chefs-d’œuvre du XVIIe siècle ont doublé leurs estimations, avec des enchères portées jusqu’à 650 000 à Lille pour une série de cuivres attribués à Jan Brueghel le Jeune (1601-1678) et 252 150 euros à Bordeaux pour un cuivre inédit de Ludovico Carracci (1555-1619). 

 

Un paysage breton de Kupka adjugé à 774 900 euros et un record mondial pour Ulysse Besnard

Du côté de l’art contemporain, un paysage breton signé Kupka (1871-1957) a été adjugé à 774 900 euros par Carole Jézéquel le 15 mars à Rennes. Daté de 1909, le tableau a été remporté par un collectionneur originaire de Bratislava, face à dix enchérisseurs, dont un collectionneur breton. Le 21 mars à Blois, une étude de femme et paysage de Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) a quant à elle trouvé preneur à 86 400 euros, sous le marteau de Guillaume Cornet. A noter également un record mondial enregistré à La Rochelle le 31 mars avec un plat en faïence d’Ulysse Besnard (1826-1899), un artiste originaire de Blois. Acquis par un collectionneur français, le plat dévoilait un riche décor polychrome représentant une scène de cour avec Henri IV. 

 

Découvrez notre sélection des résultats du mois de mars 2021 dans notre galerie en image ci-dessous. Tous les prix de la galerie sont indiqués hors frais de vente. 

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : un coffret rustique du XVIIe siècle

Le 17 septembre 2021 | Mis à jour le 17 septembre 2021

Doté d’un assemblage hétérogène d’essences et d’un placage de bois précieux, le coffret étudié par le maître ébéniste Jacques Dubarry de Lassale n’en demeure pas moins rustique dans sa conception. […]

Raymond Guidot, précurseur du design industriel

Le 10 septembre 2021 | Mis à jour le 17 septembre 2021

Des compositions monumentales, des tableaux et des pièces de mobilier imaginés par le précurseur de l’esthétique industrielle, Raymond Guidot, seront réunis sous le marteau de Valérie Régis le 27 septembre […]