Le 22 novembre 2016 | Mis à jour le 22 novembre 2016

4 ingrédients pour une prestigieuse platerie Christofle

par Interencheres

banniere-christofleSamedi 26 novembre 2016 à Olivet près d’Orléans et sur le Live d’Interencheres, Maître Matthieu Semont mettra aux enchères 6 pièces de la maison d’orfèvrerie française qui devraient faire tout un plat !

.

Ingrédient n°1 : Prenez des légumes tubéreux, des faisans et des bécasses…

174324_5bbb40c82ae1fdb6c0c7fb9f1d71e9ea_normaleDes navets en guise de pieds et un chou-fleur comme prise de couvercle, des faisans et des bécasses en relief accompagnés de légumes tubéreux mais aussi des champignons, des carottes et du céleri pour relever le goût esthétique : « réjouissant, appétissant et ludique, le registre iconographique de ces plateries renseigne la destination de chacun d’eux », précise Maître Matthieu Semont à propos de la soupière « soupe de légumes » accompagnée de son présentoir circulaire, des deux plats à entrées et des plats à gibier et à entremets de la maison Christofle qu’il mettra aux enchères samedi 26 novembre 2016 à Olivet près d’Orléans et sur le Live d’Interencheres.

.

.

.

Ingrédient n°2 : Mélangez la préparation à la profusion des arts de la table

« Cet ensemble témoigne de la profusion des arts de la table en vogue entre la toute fin du XIXe siècle et du XXe siècle. A l’époque, chaque met était présenté dans un plat spécifique. Ainsi les 6 pièces mises aux enchères sont issues d’une série de 12 plats différents qui comprenait également des saucières, des plats pour les poissons de grande taille comme le saumon et un autre pour les rôtis », détaille Anne Gros, responsable du musée et des archives Christofle. « Trouver autant de pièces de cette série sur le marché de l’art s’avère assez exceptionnel », ajoute le commissaire-priseur avant de préciser que ces plats proviennent d’une collection parisienne privée.

.

.

.

Ingrédient n°3 : Présentez l’ensemble à l’exposition universelle de 1900

175148_ca54abb63533e29b812c67f8e93d89c6_normaleLes dessinateurs de cet ensemble ont pu être identifiés : il s’agit de Léon Mallet, un artiste employé par Christofle pour la soupière et son présentoir, et de Philippe Joseph Joindy pour les 4 autres plats. Ce-dernier ne faisait pas partie de la maison mais il collaborait avec beaucoup d’orfèvres. Joindy reçut le prix du meilleur créateur lors de l’exposition universelle de 1900, « au cours laquelle les modèles de nos plats ont d’ailleurs été présentés ! Si les plats ont été créés pour l’exposition de 1900, la soupière fut à l’origine imaginée pour un concours agricole quelques années auparavant. Christofle créait en effet de nombreuses coupes et autres modèles de prix pour ce type d’événements », précise Anne Gros.

.

.

.

.

Ingrédient n°4 : Saupoudrez le tout de 10 kilos d’argent massif

180601_2ab86e9ce3bf050c7388bd6e64bf7a1b_normaleToutes les pièces présentées totalisent 10 kilos d’argent massif à eux six. « Les plats réalisés dans ce métal sont moins courants dans la production de l’orfèvre », explique le commissaire-priseur. Ainsi, par la rareté du matériau utilisé et du modèle, l’ensemble mis aux enchères affiche des estimations allant de 1 500 à 2 000 euros pour le lot comprenant les deux plats à entrées, 1 500 à 2 000 euros également pour le lot de deux plats à gibier et à entremets, et 3 000 à 5 000 euros pour la soupière et son présentoir. Tous les amateurs de la prestigieuse maison d’orfèvrerie française auront les yeux rivés sur ces modèles emblématiques de ses plus fastueuses années.

.

Lien vers l’annonce de vente des lots

Haut de page

Vous aimerez aussi

Une period room d’Eugène Printz en vente à Arles

Le 24 septembre 2020 | Mis à jour le 24 septembre 2020

L’intégralité des pièces mobilières imaginées par le célèbre décorateur Eugène Printz (1889-1948) dans les années 1935 pour un appartement parisien, et réalisées avec le grand laqueur et dinandier Jean Dunand […]

Les ventes de fonds d’atelier, des musées éphémères

Le 17 septembre 2020 | Mis à jour le 17 septembre 2020

Révélant des artistes souvent méconnus ou oubliés, dont elles retracent l’entière carrière, les ventes de fonds d’atelier transforment les salles de ventes en de véritables musées éphémères.