Le 29 mai 2009 | Mis à jour le 28 juin 2012

Cheverny Cru 2009

par Interencheres

Les 6,7 et 8 juin prochains, Maître Philippe Rouillac organise son 21e rendez-vous annuel de ventes aux enchères à l’Orangerie du château de Cheverny (41). Le commissaire-priseur de Vendôme et son fils nous présentent trois des plus beaux objets qu’il mettra en vente (interviews réalisées par Capucine Bordet) :

Pour commencer, cette montre de col ayant appartenu à l’Impératrice Marie-Louise, estimée 10 000 euros :

[flv:/videos/090525-cheverny1.flv 448 336]

.

Puis, ce portrait d’une famille de Besançon au XVIIIe siècle par  Wyrsch, estimé 40 000 à 60 000 euros :

[flv:/videos/090525-cheverny2.flv 448 336]

.

Et enfin, Aymeric Rouillac nous présente cette Bugatti « 43 Spécial », estimée 100 000 euros :

[flv:/videos/090525-cheverny3.flv 448 336]

.

lien-iecom.jpg

.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Vendôme Enchères :

POUR SA 21e EDITION, LA VENTE DE CHEVERNY TOUJOURS RUBAN BLEU EN PROVINCE.

11 records mondiaux et un record d’Europe ont été battus au cours du week-end de vente organisé par Maître Philippe ROUILLAC les 6, 7 et 8 juin 2009 à l’occasion de la 21e vente à Cheverny (Loir et Cher). 2,4 M € d’enchères (frais compris) ont été enregistrés avec 74 % de lots vendus  pour 180 % des estimations totales,  quatre enchères à six chiffres et  41 à cinq chiffres.

Samedi 6 juin 2009 les dix voitures de collection présentées à la vente trouvaient amateur. La plus belle enchère était obtenue à 120.000 € pour une Bugatti Type 38 de 1927, considérée comme disparue et retrouvée aux États-Unis où elle avait  été transformée pour faire de la course automobile (n°10). Une Ferrari 250 E de 1963 à restaurer trouvait preneur à 48.000 € (n°8).
Résultats : 258.000 € (frais compris) à 148 % des estimations. 10/0 (lots vendus/invendus).

Dimanche 7 juin voyait triompher les tableaux anciens, le mobilier et les objets d’art. Les joies de l’hiver, une école hollandaise vers 1615 était emportée à 264.000 €  par le marché britannique (n°40). Les petits maîtres du 18e et du 19e siècle enregistraient des prix soutenus, avec de nombreux records d’enchères  mondiaux battus dans cette catégorie.
Les souvenirs historiques ont fait tourner de nombreuses têtes, à commencer par la Montre de col offerte par l’Impératrice Marie-Louise fermement bataillée à 85.000 € entre collectionneurs de l’Empire, institutions et privés russes (n°164). Le Manuscrit de Marguerite de Bretagne, dame de Goulaine datant du début du XVIe siècle était adjugé pour 50.000 € (n°80). Une reliure de Paul Bonnet des fêtes galantes de Paul Verlaine concurrençait à 32.000 € (n°83) un exemplaire de la description de l’Egypte offerte par le roi Charles X vendue pour 31.000 € (n°81).
A 180.000 €, une commode enfilade en acajou du XIXe siècle dans le goût de Weisweiler créait la surprise (n°151). Une paire de bergères livrée par BOULARD au garde meuble du roi en 1787 rejoignait pour 11.000 € une propriété du val du Loire (n°161), tout comme une autre paire de bergères de NOGARET à Lyon pour 21.000 € (n°153). Le mobilier de salle à manger crée par LELEU à l’exposition des arts décoratifs de 1925 était quant à lui emporté à 33.000 € (n°142), alors qu’un ensemble de mobilier Charles X provenant du Château de la Barboire en Sologne totalisait 68.000 €.
Résultats : 1.420.500 € (frais compris) à 208 % des estimations. 155/48 (lots vendus /invendus).

Lundi 8 juin les bijoux, l’art russe, les tableaux modernes, l’Extrême-Orient et les armes clôturaient cette 21e vente à Cheverny. A tout seigneur tout honneur, une Composition de Zao WOU KI datée de 1967 était emportée 152.000 € par un Suisse (n°345), un collier serti de 33 diamants était adjugé 61.000 € pour un joaillier de la place Vendôme (n°267), alors que la sélection d’œuvres russes totalisait 83.000 €.
Le portfolio « X » du photographe américain Robert Mapplethorpe trouvait un record mondial à 43.000 € (n°350), tout comme la suite des Portraits imaginaires de Pablo Picasso à 36.000 € (n°340). Une paire de défenses en ivoire sculpté polychrome de la Chine fin XIXe siècle partait pour 18.000 € (n°405) et la collection d’armes de Monsieur G. enregistrait un intérêt international à 76.000 €.
Résultats : 699.012 € (frais compris) à 208 % des estimations. 162/63 (lots vendus /invendus).

POUR CETTE 21E EDITION,  CHEVERNY CONSERVE LE RUBAN BLEU DES VENTES AUX ENCHÈRES EN PROVINCE, PHILIPPE ROUILLAC AYANT REÇU CE MÊME WEEK-END LE RUBAN BLEU DE CHEVALIER DE L’ORDRE NATIONAL DU MÉRITE !!!

Haut de page

Vous aimerez aussi

A Cannes, une vente en hommage à Jean Marais

Le 23 juillet 2020 | Mis à jour le 23 juillet 2020

Le 15 août à Cannes, se tiendra une vente en l’honneur de Jean Marais, personnalité influente dans le monde de l’art et du cinéma. La vacation proposera bronzes, lithographies et […]