Le 18 avril 2016 | Mis à jour le 18 avril 2016

Coups de cœur de commissaires-priseurs

par Interencheres

banniere

Quand Léautaud juge que Matisse a raté son portrait, quand le collaborateur d’André Arbus se remet au plâtre, son matériau de prédilection, et quand un Rhônalpin révèle la beauté de sa région par l’aquarelle, ces trois histoires vous seront racontées à l’occasion de trois ventes aux enchères organisées pendant les Journées Marteau, rendez-vous national des enchères qui se tiendra du 22 au 24 avril 2016.

.

MatisseLéautaud croqué par Matisse

Un visage rond, de petites lunettes et un front dégarni, Paul Léautaud (1872-1956) est ici représenté de façon simple, presque esquissé. « Ce portrait au fusain réalisé par Henri Matisse (1869-1954) ne plaisait pas du tout à l’écrivain… Lorsqu’il a l’a vu pour la première fois, Léautaud était stupéfait, il trouvait cette représentation de lui totalement aberrante ! L’œuvre a été commandée à Matisse par les Éditions du Bélier pour illustrer le frontispice de leur livre Choix de Pages de Paul Léautaud, écrit par André Rouveyre et publié en 1946. L’artiste accepte la commande et exécute plusieurs dessins. Ce portrait n’ayant pas été retenu, il a été offert à l’éditeur, et sa famille l’a ensuite conservé jusqu’à aujourd’hui. » Maître Cyril Duval mettra aux enchères ce dessin de 42 par 32 centimètres samedi 23 avril 2016 à La Flèche. Estimation : entre 12 000 et 15 000 euros. > Lien vers l’annonce de vente

.

.

Joannès DrevetLa région Rhône-Alpes à l’aquarelle

Les lacs d’Annecy et du Bourget, le mont Aiguille, Rumilly, Saint Crépin, Saint-Jean-de-Maurienne, Sassenages… Cette vente aux enchères présente les plus beaux sites de la région Rhône-Alpes. L’auteur de ces 150 aquarelles, constituées principalement de vues topographiques de cette belle contrée, s’appelle Joannès Drevet (1854-1940). « Artiste de l’école lyonnaise, il a commencé à peindre très jeune avant de se rendre à Paris pour suivre des cours dans l’atelier de l’artiste Henri Harpignies, célèbre paysagiste et aquarelliste », explique l’expert Philippe Guinot. Après la Première Guerre mondiale, Joannès Drevet s’installe en Savoie, près du lac du Bourget, et se consacre alors entièrement à la peinture de paysages locaux. Cette collection d’aquarelles appartenait à une collectionneur et mécène lyonnais du nom de Roger Lucas. Si elle réunit également des vues de Paris, de la Normandie, de l’Italie, du Sud de la France et de l’Algérie, ce sont les paysages rhônalpins qui attireront très certainement le plus les acheteurs, désireux de s’offrir une aquarelle du village qu’ils connaissent. Les estimations s’étaleront de 10 à 400 euros. La vente aura lieu samedi 23 avril 2016 à Lyon par la maison de ventes Milliarède.  > Lien vers l’annonce de vente

.

.

AndrousovLes séduisants plâtres d’Androusov

Pour les ornements de ses meubles, le célèbre décorateur français André Arbus (1903-1969) faisait appel au talent du sculpteur Vadim Androusov (1895- 1975). Si ses décorations en bronze ont fait le succès de cet artiste d’origine russe, son matériau de prédilection s’avère plutôt être le plâtre. Le marché de l’art rend aujourd’hui hommage aux plâtres d’Androusov avec ces deux ensembles d’appliques représentant de séduisantes femmes à trois têtes et des sirènes. « Tous deux proviennent de la maison de connaisseurs, qui ont acquis beaucoup de pièces pendant les années 1950. Lorsque je suis entré chez eux, ces plâtres accrochés au mur ont tout de suite attiré mon regard. Il émane une véritable douceur de ces œuvres originales que je trouve vraiment somptueuses. Androusov est souvent représenté dans les ventes publiques en tant que collaborateur, mais là ce sont ses propres créations que nous allons présenter aux enchères, ce qui reste assez exceptionnel. », raconte Maître Philippe Amigues à propos de la suite de quatre appliques (1942) en plâtre, estimée entre 1 500 et 2 000 euros, et de la paire d’appliques aux trois têtes de femmes (1937) en plâtre, estimée entre 1 000 et 1 500 euros, qui seront présentées aux enchères samedi 23 avril 2016 à Albi et sur le Live d’Interencheres. > Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Comment expertiser une table en cabaret ?

Le 13 janvier 2021 | Mis à jour le 14 janvier 2021

Désignant à l’origine un plateau, le terme cabaret est employé dès le XVIIe siècle pour décrire une table ronde, ovale, chantournée, triangulaire ou rectangulaire, comportant un plateau supérieur dont le […]

Défilé de ventes Militaria

Le 7 janvier 2021 | Mis à jour le 7 janvier 2021

Les passionnés de Militaria et souvenirs historiques auront le choix parmi une quarantaine de ventes organisées en ce début d’année 2021. Au programme, des casques, insignes, affiches ou médailles datant […]