Le 20 juillet 2016 | Mis à jour le 21 juillet 2016

Coups de cœur de commissaires-priseurs

par Interencheres

bannierecoupscoeur

Les voiliers pastels du port de Concarneau, une colline du Finistère déformée par Sérusier et un peintre et ami de Gauguin qui revisite en douceur le synthétisme de l’école de Pont-Aven, Maître Gilles Grannec nous livre ses trois œuvres coups de cœur proposées lors de sa vente de tableaux modernes des écoles bretonnes samedi 23 juillet 2016 à Brest et sur le Live d’Interencheres.

.

coups2Le synthétisme tout en douceur

.

« Wladyslaw Slewinski (1854-1918) est un peintre d’origine polonaise qui a découvert la Bretagne grâce à Paul Gauguin. En 1890, il décide de s’établir à Pont-Aven, petite bourgade du Finistère, où son ami vient de lancer un mouvement artistique qui porte le nom du village. Wladyslaw adopte alors le style de ce groupe de peintres et notamment le synthétisme, qui consiste à cloisonner des aplats de couleurs par un cerne noir. Cette « Voile blanche sur la Laïta », un fleuve de la région, est très fluide et les cernes restent plutôt discrets et réalisés avec beaucoup de douceur. Ils sont presque suggérés sur les côtes et les bancs de sable. Ce paysage panoramique réalisé vers 1910, de 56 par 81 centimètres, est estimé de 30 000 à 50 000 euros. » Lien vers l’annonce de vente du tableau

.

.

Quand Sérusier prenait des collines pour des montagnes

.

« La verticalité de cette toile donne l’impression de voir un dénivelé aussi raide que celui du Mont-Blanc ou de l’Everest. Or, la colline finistérienne de Châteauneuf-du-Faou ici représentée s’avère en réalité absolument plate ! Mais c’est ainsi que Paul Sérusier (1864-1927) a voulu la peindre.

.

Celui qui était surnommé « le Nabi à la barbe rutilante » est à l’origine de ce mouvement artistique postimpressionniste empreint de spiritualité. J’aime beaucoup la composition de cette toile de 54 par 32 centimètres (estimée de 20 000 à 30 000 euros), notamment l’équilibre des couleurs et l’opposition entre le jaune scintillant en haut à gauche et le bleu profond en bas à droite. La touche nabis de Sérusier est ici parfaitement reconnaissable. »

Lien vers l’annonce de vente du tableau

.

.

.

 

.

coups1Les voiliers pastels du port de Concarneau

Américain de naissance, Charles Henry Fromuth (1861-1937) s’installe à Concarneau en 1890. Dès lors, il ne quittera plus jamais ce port breton, et passera ses journées à dessiner ce pittoresque décor et ses élégants voiliers. Son médium de prédilection est le pastel, qu’il finira d’ailleurs par confectionner lui-même. Cette « Navigation devant la Ville Close » est un pastel de grand format (68 par 74 centimètres) rare sur le marché. J’apprécie particulièrement son écriture vive et lyrique et son trait puissant. Son estimation est de 6 000 à 8 000 euros. Nous présentons dans la vente un deuxième pastel de Fromuth aux dominantes bleues intitulé « Animation autour de filets bleus ».
Lien vers l’annonce de vente du tableau

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un paysage italien de Corot en vente à Montpellier

Le 9 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Un tableau de Corot sera présenté aux enchères par Bertrand de Latour et Jean-Christophe Giuseppi le 8 mai prochain à l’Hôtel des ventes Montpellier-Languedoc. Estimé entre 150 000 et 250 […]

Record mondial pour une Chartreuse de 180 ans d’âge

Le 1 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Le 3 avril dernier en Savoie, Mikaël Bennour présentait aux enchères un flacon exceptionnel de Chartreuse daté de 1840-1852. Le précieux élixir a été adjugé au prix record de 46 […]