Le 28 juin 2013 | Mis à jour le 28 juin 2013

Coups de cœur de commissaires-priseurs

par Interencheres

Courbet tombe amoureux de leur région, une mère Lobi du Burkina Faso les envoûte et deux passereaux de diamants Van Cleef les attendrissent… Certains objets proposés prochainement aux enchères fascinent les commissaires-priseurs. Ils nous expliquent pourquoi.

.

L’élan naturaliste de Courbet

« La région de Saintonge dans laquelle se trouvent la presqu’île de Fouras, ici représentée, a beaucoup comptée dans l’œuvre de Gustave Courbet (1819-1877). C’est aussi dans cette région que se situe notre hôtel des ventes ! L’artiste, lui, y réside de 1862 à 1863, une année pendant laquelle il ne cesse de peindre en extérieur en se concentrant uniquement sur la nature. Il partage alors cet élan naturaliste avec Jean-Baptiste Corot, Hippolyte Pradelles et Louis-Augustin Auguin, dont le mouvement prendra le nom d’Ecole de Port-Berteau, en référence au village dans lequel les quatre peintres résident alors. Cette huile sur toile est parfaitement caractéristique des recherches picturales effectuées pendant cette période. Réalisée en collaboration avec Pradelles, cette œuvre de Courbet est d’une grande force expressive et s’engage totalement dans le paysage. Les deux artistes l’ont manifestement  peinte sur le motif, sans aucune recomposition postérieure en atelier. Certifiée par l’Institut Courbet, elle est estimée de 3 000 à 4 000 euros. » Maître Indiana Raffaelli, à propos de sa vente du samedi 6 juillet 2013 à Rochefort-sur-Mer

Lien vers l’annonce de vente

.

.

Envoûtante maternité

Cette sculpture me fascine. Il s’agit d’une représentation de la maternité, réalisée par un sculpteur Lobi, un peuple du Burkina Faso. Cette femme imposante (ses dimensions sont de 60 cm de long pour 60 cm de haut) qui allaite son enfant pendant qu’un autre bébé est allongé à ses pieds ne cesse de m’intriguer. Est-elle paralysée ? L’enfant chevauchant ses jambes est-il le sien ? Pourquoi est-il dans cette posture, prêt à tomber dans le vide ? Est-il malade ? A mesure que je regarde cette maternité, les questions s’additionnent. Je suis impressionné par la grande inventivité dont a fait preuve le sculpteur. Sa maîtrise technique est également remarquable puisqu’il a entreprit une véritable prouesse technique et stylistique en faisant tenir l’enfant au sein par un seul bras de sa mère, alors qu’il porte en plus les deux jambes du même côté. L’estimation de cette enigmatique sculpture se situe entre 2 500 à 3 000 euros. » Maître Laurent Belaïsch, à propos de sa vente de la collection de 101 sculptures Lobi, organisée le dimanche 30 juin 2013 à Enghien-les-Bains.

Lien vers l’annonce de vente

.

.

Deux passereaux de diamants

« Ces deux passereaux en diamants, perchés au bord de leur nid pour veiller sur leurs trois petits œufs d’or et de platine, m’attendrissent beaucoup ! Il s’agit d’une broche Van Cleef and Arpels réalisée dans les années 1930. Il est peu fréquent de trouver une telle signature sur le marché ; de plus, la thématique de ce bijou s’avère également rare, mais aussi touchante. Et comme la mise aux enchères de ce lot est d’ordre judiciaire, l’estimation des deux passereaux n’est que de 4 000 euros et les frais de vente s’élèveront seulement à 14,352 %. Une aubaine pour tous les amoureux de beaux bijoux ! » Maître Delphine Bisman, à propos de sa vente du dimanche 30 juin 2013 à Rouen.

Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

A Cannes, une vente en hommage à Jean Marais

Le 23 juillet 2020 | Mis à jour le 23 juillet 2020

Le 15 août à Cannes, se tiendra une vente en l’honneur de Jean Marais, personnalité influente dans le monde de l’art et du cinéma. La vacation proposera bronzes, lithographies et […]