Le 31 mars 2017 | Mis à jour le 3 avril 2017

Du cubisme à l’abstraction avec Jan Darna

par Interencheres

actu-banniere-modelePlus de 200 œuvres des années 1950-1960 de Jan Darna (1901-1974) seront dispersées aux enchères par Maître André Meyzen lors de la vente du fonds d’atelier le vendredi 7 avril 2017 à Narbonne et sur le Live d’Interencheres. Du cubisme à l’abstraction gestuelle en passant par l’expressionnisme, tous les courants seront représentés. Une vente pour tous les goûts et pour toutes les bourses avec des estimations attractives démarrant à 50 euros.

.

155425_842991e362cc74591f87f11bbff8439afa_normale

Un peintre connu du marché

Exposé parmi les plus grands de son temps, de Van Dongen à Fautrier, en 1938 au Petit Palais et en galerie, cet artiste d’origine corse est déjà connu des maisons de ventes. Ses œuvres originales et colorées passent régulièrement sur le marché et séduisent les acheteurs. Élève du sculpteur Antoine Bourdelle, puis professeur d’art à l’Académie de la Grande Chaumière à Paris, Jan Darna fréquenta les milieux artistiques de son temps installant son atelier au Bateau Lavoir, avant de rejoindre définitivement en 1955 la paisible commune de l’Haÿ-les-Roses.

.

Du cubisme à l’abstraction

C’est dans cet atelier du Val-de-Marne, dont il dessina méticuleusement les plans, le mobilier et le jardin, qu’il produit l’ensemble des œuvres du fonds d’atelier. Ces huiles et aquarelles réalisées pour la plupart autour des années 1950 témoignent de la sensibilité de l’artiste aux styles qui l’entourent. Il reprend un temps les compositions cubistes de Picasso, avant d’adopter les coups de pinceau francs et spontanés de Jackson Pollock faisant gicler la peinture.

.

Poète et philosophe

Mais les couleurs éclatantes de ses toiles abstraites laissent aussitôt place à une période plus sombre et expressionniste pendant laquelle l’artiste entame une recherche intérieure et mystique, s’adonnant à la représentation aquarellée de personnages torturés. Ces œuvres expressionnistes éclairent la personnalité de ce peintre passionné et mystérieux pour qui la création n’était possible que dans l’isolement et qui se plaisait à dire qu’ « il faut avant tout chercher l’état d’âme ». A travers cet ensemble important, on découvre un peintre érudit et philosophe qui commentait abondamment ses esquisses et études, en laissant volontiers s’exprimer tous ses talents de poète.

.

Lien vers l’annonce de la vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un paysage italien de Corot en vente à Montpellier

Le 9 avril 2021 | Mis à jour le 9 avril 2021

Un tableau de Corot sera présenté aux enchères par Bertrand de Latour et Jean-Christophe Giuseppi le 8 mai prochain à l’Hôtel des ventes Montpellier-Languedoc. Estimé entre 150 000 et 250 […]