Le 4 mars 2014 | Mis à jour le 5 mars 2014

En pincer pour la harpe

par Interencheres

Un concerto pour harpe et marteau d’ivoire sera joué le mercredi 12 mars 2014 à Paris, à l’occasion de la vente d’instruments de musique de Maîtres Bernard Oger et Adrien Blanchet. Les commissaires-priseurs présenteront notamment un bel ensemble de différentes harpes.

L’instrument d’Orphée est décliné en 13 rares modèles lors de cette vacation, dont la harpe Cousineau Père et Fils, l’un des lots phares. En plus de ses 39 cordes et de sa volute sculptée, ce petit bijou de lutherie présente des ouvertures vitrées sur sa partie supérieure laissant la possibilité d’apercevoir la mécanique en fer ainsi que le nom « Cousineau père et fils ». George Cousineau (1733-1800), le père, très connu pour avoir amélioré le mécanisme de l’instrument sous le règne de Louis XVI conçoit de nombreuses harpes pour la reine. Son fils, quant à lui, devient le maître de harpe de l’Impératrice Joséphine. Ce très rare instrument est estimé de 3 000 à 5 000 euros.

.

.

Une harpe plus ancienne, datant du XVIIIe siècle est également proposée à la vente. Ce petit modèle de harpe à crochet ne permet pas de jouer autant de gamme que l’instrument contemporain mais sa décoration est tout à fait étonnante et en parfait état. Le sommet de sa colonne est orné d’un nœud retenant une guirlande de roses et de feuilles d’acanthe courant sur la volute. La table d’harmonie est quant à elle décorée de motifs floraux qui dissimulent les ouïes. Estimation : 3 000 – 5 000 euros.

.

Enfin, le catalogue de la vente présente également une harpe portant l’inscription « Sebastien Erard Harpe et Pianos Forte… Majesty Royal Family » sur sa plaque en métal. Cet instrument du XIXe siècle possède un chapiteau, une terrasse ornée de victoires ailées et de tritons, mais également 7 pédales permettant de monter ou de diminuer la tonalité de chaque corde. Sebastien Erard est en effet l’inventeur de la harpe à 7 pédales à double mouvement qu’il conçoit en 1810. Ce très bel instrument est estimé de 1 000 à 1 500 euros. Son inscription nous suggère-t-elle qu’il aurait appartenu à la famille royale ?

.

Lien vers la vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

5 choses à savoir sur Line Vautrin

Le 7 août 2020 | Mis à jour le 7 août 2020

Créatrice de boutons, bijoux et objets de décorations, Line Vautrin s’illustre à Paris dans de nombreux domaines dès les années 1920. Après un succès à l’Exposition universelle de 1937, elle […]