Le 5 février 2015 | Mis à jour le 5 février 2015

La collection surréaliste de Claude Tarnaud

par Interencheres

[Vente à venir] Le dadaïsme, le surréalisme et les années pop : les mouvements d’avant-garde et d’après-guerre seront massivement représentés dans la vente d’art contemporain et design que Maître Rémy Le Fur propose le mercredi 11 février 2015 à Paris. Outre les œuvres d’Andy Warhol, Salvador Dali et autres maîtres de l’avant-garde, la vente sera également l’occasion de découvrir la collection de Claude Tarnaud (1922-1991), poète et artiste surréaliste qui a rejoint le groupe d’André Breton en 1947. 

.
Appartenant à la dernière génération surréaliste, Claude Tarnaud est un artiste peu connu qui a pourtant côtoyé tous les grands noms du mouvement. La vente propose ainsi quelques-uns de ses collages et peintures à l’huile, mais la partie la plus intéressante de sa collection concerne ses écrits. Outre les éditions originales de son Alphabet Spationnel (1947) et de La Forme réfléchie (1954), chacune estimée 1 000 à 1 200 euros, sa correspondance est également très présente. Ainsi, « un ensemble exceptionnel de 119 lettres autographes et tapuscrites estimé entre 18 000 et 20 000 euros est proposé aux enchères. Rédigées entre 1953 et 1961, elles ont été écrites par Ghérasim Luca, poète d’origine roumaine venu s’installer à Paris, qui fut très proche de Tarnaud, confie l’expert de la vente, Claude Oterelo. Durant cette période, Tarnaud voyageait à New York et à Mogadiscio (en Somalie). Ces lettres sont donc l’occasion pour Luca de lui faire part de la vie intellectuelle parisienne : il est notamment question de ses travaux publiés et de ses rencontres avec Victor Brauner ou André Breton ».

.

.
Outre cet échange fraternel, intellectuel et artistique, la vente propose également des œuvres de Ghérasim Luca, à l’instar de sa Cubomanie, véritable puzzle artistique (1 200/1 500 euros, ci-dessus à gauche) et de son poème objet intitulé Et joliement jolie (ci-dessus à droite). Cette dernière œuvre consiste en une boîte remplie de languettes de bois dont les quatre facettes sont recouvertes de phrases ou bribes de mots. En les assemblant selon son bon plaisir, le futur acheteur pourra ainsi créer son propre poème.

.
Cette vacation sera également l’occasion de se procurer l’album des Rolling Stones (1984) signé par Andy Warhol (600/800 euros), un photocollage du belge Léo Dohmen mettant en scène une imposante bouche rouge vif traversée par une épingle (2 000/2 500 euros), ou encore un froissage déstructurant de l’artiste tchèque Jiri Kolar (1 500/2 000 euros). « L’opportunité pour les jeunes collectionneurs, plus à même de s’intéresser aux années proches de leur génération, de débuter une collection. Dans une dizaine d’années, tous les mouvements d’après-guerre seront pris d’assaut », conclue Claude Oterelo.

.

Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : un cartel d’époque Régence en marqueterie Boulle

Le 21 janvier 2021 | Mis à jour le 21 janvier 2021

Les cartels comptent parmi les rares objets encore fabriqués en marqueterie Boulle au milieu du XVIIIe siècle. Jacques Dubarry de Lassale décrypte ce travail d’une extrême minutie à travers l’expertise […]