Le 22 juin 2013 | Mis à jour le 21 juin 2013

La corrida parisienne Courbet

par Interencheres

[Le lot du jour] Des toréadors agitent frénétiquement leur cape devant des taureaux particulièrement énervés, sous les yeux d’une foule de spectateurs installée autour de l’arène. Si cette scène de tauromachie paraît parfaitement classique, elle est néanmoins contrastée par un élément de décor surprenant : l’Arc de triomphe qui se dresse au deuxième plan… Serait-ce une illusion d’optique ou Paris aurait-elle accueilli des corridas ?

.

Au XIXe siècle, la France entière se passionne en effet pour la tauromachie. Cet engouement est alors directement insufflé par l’impératrice Eugénie de Montijo, épouse de Napoléon III qui a ramené cette mode de son Espagne natale. Si les Français raffolent de ce nouveau divertissement, ils n’hésitent pas à l’adapter à leur sensibilité. Pour ne pas blesser les taureaux, les toréros utilisent alors d’inoffensifs tampons au lieu des sanglants picadors.

.

La scène représentée sur ce tableau se déroule sur la place de l’Etoile, où se trouvait alors un hippodrome adapté aux spectacles de tauromachie. L’auteur de cette huile sur toile n’est autre que Gustave Courbet (1819-1877). Le peintre s’éloigne ici de ses thèmes de prédilection, à l’image du nu féminin et les paysages champêtres, pour se transformer en observateur des coutumes de son siècle. Son reportage pictural sera mis aux enchères le lundi 24 juin 2013 à Paris par Maîtres Richard et Ludovic Morand. Estimation : de 50 000 à 80 000 euros.

Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un dessin inédit du Bernin découvert à Compiègne

Le 1 mars 2021 | Mis à jour le 1 mars 2021

Quelques mois après l’adjudication record à 24,2 millions d’euros d’un panneau du peintre primitif italien Cimabue, la maison Actéon présentera aux enchères le 20 mars une sanguine inédite du Bernin. […]

Expertise : un fauteuil Louis XV estampillé de Père Gourdin

Le 24 février 2021 | Mis à jour le 1 mars 2021

L’estampille de Jean Gourdin, dit Père Gourdin, est le signe d’un art menuisier français d’excellence. Jacques Dubarry de Lassale décrypte les particularités de ces sièges remarquables à travers l’expertise d’un […]