Le 15 février 2017 | Mis à jour le 15 février 2017

La maison Michelon, au service des arts de la table

par Interencheres

banniere-cuisine

Saint-Louis, Baccarat, Daum, Christofle, des services à thé, à café, de l’argenterie, de la porcelaine, le stock de la célèbre boutique montpelliéraine, active entre 1860 et les années 2000, sera mis aux enchères vendredi 17 février 2017 à l’hôtel des ventes Montpellier Languedoc et en direct sur le Live d’Interencheres.

.

Autrefois à Montpellier, pas une naissance, pas un mariage, ni un nouvel emménagement ne se faisait sans un passage par la maison Michelon. Ce grand magasin de luxe, spécialisé dans la vaisselle et les bijoux était le principal fournisseur montpelliérain de timbales, de services à thé, à café, d’argenterie, de porcelaine, de verres et autres arts de la table et décorations… « La boutique est restée dans la même famille de sa création en 1860 (à Lunel, avant son installation en 1880 à Montpellier) jusqu’à sa fermeture dans les années 2000. Les héritiers nous confient aujourd’hui le stock de la boutique à vendre », détaille Maître Aude Andrieu, qui mettra aux enchères avec Maître Bertrand de Latour plus de 250 lots vendredi 17 février 2017 à l’hôtel des ventes Montpellier Languedoc et en direct sur le Live d’Interencheres.

.

Saint-Louis, Baccarat, Daum, Christofle, les plus grandes marques sont représentées. « Les pièces les plus anciennes datent des débuts de la boutique. Elles sont d’époque mais parfaitement neuves. Souvent conservées dans leur papier de soie à l’intérieur de leur coffret, certaines sont même restées dans leurs caisses d’origine, remplies de paille ! », raconte la commissaire-priseur avant de préciser que les estimations, particulièrement attractives, démarrent à quelques dizaines d’euros.

.banniere-argenterie

.

Parmi les articles remarquables figurent une importante ménagère signée Christofle abritant plus de 6 kilos d’argenterie (estimée de 4 000 à 6 000 euros), une verseuse « Como » également de la maison Christofle (photo ci-dessus à droite) réalisée par le designer italien Lino Sabattini (né en 1925). « Le prototype de ce modèle a été présenté lors de l’exposition « Formes et idées d’Italie » en 1956. Ce-dernier fit sensation et marqua le début de la collaboration entre Sabattini et la maison Christofle, précise Maître Andrieu. L’un de mes lots préférés dans cette vente est un rare poisson Daum en cristal du nom d’ « Arpèges », édité dans les années 1965 en très peu d’exemplaires, probablement un seul par magasin. »

Lien vers l’annonce de la vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi