Le 12 mai 2016 | Mis à jour le 13 mai 2016

La Normandie, muse inspiratrice de Fernand Léger

par Interencheres

103801_69aee22ecbfcd888cbd9e0b2e6ea68d3_normale[Le lot du jour] Né à Argentan dans l’Orne en 1881, Fernand Léger s’est ensuite établi dans la bouillonnante capitale non loin de ses terres d’origine, où il retourne se ressourcer le plus souvent possible. Dans les années 1920, l’artiste récupère la ferme familiale de Lisores, dans le Calvados, où il installe son atelier. C’est à quelques kilomètres de cette inspirante demeure, transformée aujourd’hui en musée, que Maître James Fattori mettra aux enchères dans sa maison de ventes Tradart, à Deauville et sur le Live d’Interencheres, une gouache de ce précurseur du cubisme. Cette œuvre réalisée dans les années 1950, qui mesure 30,5 par 24 centimètres, résume à elle seule toutes ses sources d’inspiration.
.
Obnubilé par les évolutions techniques de la vie moderne, Fernand Léger ne cesse de représenter des architectures métalliques, comme dans les « Constructeurs », sa célèbre série figurant des ouvriers en action, et sur cette gouache sur laquelle deux imposantes barres de fer s’élèvent vers le ciel. Devant elles, cinq flamboyants tournesols sont déployés, symbolisant la campagne normande où il réside. Nature et modernité cohabitent dans un même espace à l’ombre des nuages, éléments récurrents de son œuvre, au sein d’une composition dominée par des couleurs primaires, le rouge, le bleu et le jaune, une palette chère à son cœur.
.
« Cette gouache a été apportée par un proche de Fernand Léger qui réside dans la région. Le comité officiel de l’artiste a certifié qu’il s’agissait bien de l’une de ses œuvres », détaille le commissaire-priseur avant de préciser l’estimation de 10 000 à 15 000 euros. En novembre 2015, une gouache de l’artiste datant de 1922 a été adjugée à 125 000 euros à Blois.
.
Lien vers l’annonce de vente de la gouache

Haut de page

Vous aimerez aussi

Claude Viallat de retour à Nîmes

Le 2 août 2021 | Mis à jour le 2 août 2021

Le 4 août à Nîmes, la vacation estivale de Pierre Champion et Françoise Kusel sera l’occasion de retrouver l’enfant du pays, Claude Viallat, dont deux œuvres seront proposées de 1 […]

Jean Dufy, de Paris à Stockholm

Le 2 août 2021 | Mis à jour le 2 août 2021

Alors que le Musée de Montmartre expose dans la capitale « Le Paris de Raoul Dufy », une vue du bois de Boulogne signée de son frère cadet, Jean, sera […]

Comment dater une horloge comtoise du XVIIe siècle ?

Le 29 juillet 2021 | Mis à jour le 29 juillet 2021

Les décors, matériaux et mécanismes des horloges comtoises, apparues autour de 1660, évoluent tout au long du XVIIe siècle. Pour les différencier et les dater précisément, le maître ébéniste Jacques […]