Le 1 octobre 2014 | Mis à jour le 2 octobre 2014

La petite histoire de la Grande Guerre

par Magazine des enchères

[Le lot du jour] Les maisons de ventes poursuivent les commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale tout au long de l’année en organisant régulièrement des dispersions consacrées à la Grande Guerre. Samedi 4 octobre 2014, depuis Beauvais en en direct sur le Live d’Interencheres, Maître Fleur Hardivillier-Cacheux mettra en vente près de 500 souvenirs du conflit : uniformes, gravures, coupures de journaux, affiches et armes…

.

Et comme la grande Histoire se raconte souvent mieux au travers des petites, la commissaire-priseur vous relatera celle de Jean-Marie Vernant, l’apprenti officier devenu lieutenant au sein de la toute première armée de blindés.
.
Après sa mort, survenue le 10 novembre 1918, la veille de l’Armistice, sa famille décide de compiler l’ensemble de ses distinctions militaires, dont sa légion d’honneur et sa croix de guerre ainsi que ces citations militaires et autres mentions de ses actes exemplaires, dans un album orné d’une reliure en cuir marron de très grande qualité. « Ses proches ont fait appel à Gruel, l’un des plus prestigieux relieurs d’antan. Nous avons d’ailleurs retrouvé une facture pour ce recueil  datée de 1965, sur laquelle figure le prix de la prestation : 12 000 anciens Francs. Une somme très importante pour l’époque, puisque le salaire moyen était alors de 3 000 Francs environ », souligne Gaëtan Brunel, expert de la vente.
.
Les collectionneurs de la guerre de 14-18 devraient être particulièrement attentifs à ce lot comportant le fanion qui ornait le char d’assaut du lieutenant. Un témoignage important puisque les blindés, appelés tanks par les anglo-saxons, ont justement fait leur apparition au cours de la Grande Guerre. « AS 356 », deux lettres et trois chiffres brodés sur l’étendard rappellent que Jean-Marie Vernant faisait partie du 356e régiment de l’Artillerie spéciale (en abrégé AS), les blindés de l’armée française.
.
Cet album émouvant, qui raconte en médailles et en distinctions tout un parcours militaire en temps de guerre, est estimé de 1 200 à 1 500 euros. « Les souvenirs comme celui-ci sont particulièrement prisés. Les amateurs sont en effet à la recherche de tous les témoignages possibles autour d’un même acteur identifié. Appelés « grouping » par les Américains, ces ensembles sont en train d’affoler le marché », ajoute Gaëtan Brunel avant de préciser que la vente comporte de nombreuses autres compilations de souvenirs personnalisés, de caporals, d’adjudants et même de l’un des pionniers de l’aviation militaire.

.

Lien vers l’annonce de vente du lot

Haut de page

Vous aimerez aussi

Les outsiders de l’art aux enchères à Paris

Le 3 avril 2024 | Mis à jour le 5 avril 2024

Le 10 avril, la maison de vente Tajan mettra en avant les inclassables de l’histoire de l’art, des artistes du XXe siècle n’ayant jamais appartenu à un courant, mais qui […]

Design brésilien : les noms à connaître

Le 27 mars 2024 | Mis à jour le 28 mars 2024

Seul pays d’Amérique du Sud à avoir développé une importante tradition de design, le Brésil se fait connaître dans ce domaine depuis une vingtaine d’années. Tour d’horizon de ses principaux […]

5 choses à savoir sur Émile Gallé

Le 26 mars 2024 | Mis à jour le 26 mars 2024

Fondateur de l’Ecole de Nancy, Émile Gallé a révolutionné l’art de son temps en innovant du point de vue des formes, des décors et des techniques. Retour sur l’un des […]