Le 15 novembre 2013 | Mis à jour le 15 novembre 2013

La révolution silencieuse de Moebius

par Interencheres

[Le lot du jour] En janvier 1976, les lecteurs du magazine Métal Hurlant sont sous le choc en découvrant cette page de Moebius. Dernière planche de la bande dessinée Arzach, elle résume à elle seule le séisme narratif et esthétique que vient de provoquer le dessinateur. Alors que les dialogues sont réduits à quelques rares exclamations lancées au fil des pages, l’histoire reste volontairement obscure au profit d’une ambiance aussi troublante que poétique. Quant au dessin, onirique et précis, il est prodigieusement servi par une mise en couleur à la gouache, directement posée sur le carton.

.

Jean Giraud (1938-2012), dit Gir ou Moebius, achève sa bande dessinée sismique « par le dessin d’un oiseau, symbole de l’avenir et de l’espoir, placé devant un cube rouge qui rappelle étrangement une autre forme géométrique célèbre dans la science-fiction : le parallélépipède noir présent dans 2001, l’Odyssée de l’espace le film de Stanley Kubrick », remarque Roland Buret, expert en bande dessinée.

.

Cette planche originale de Moebius réalisée à l’encre de Chine et à la gouache de 30 par 38 centimètres sera proposée à la vente le dimanche 17 novembre 2013 à Paris par la maison Tessier et Sarrou pour une estimation de 70 000 à 80 000 euros. Tout comme l’ensemble des grands noms du neuvième art, la cote de Jean Giraud ne cesse de grimper. Les prix enregistrés par le co-auteur du célèbre western dessiné Blueberry dépassent en effet désormais le seuil des 80 000 euros.

Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

5 choses à savoir sur Line Vautrin

Le 7 août 2020 | Mis à jour le 7 août 2020

Créatrice de boutons, bijoux et objets de décorations, Line Vautrin s’illustre à Paris dans de nombreux domaines dès les années 1920. Après un succès à l’Exposition universelle de 1937, elle […]