Le 5 février 2014 | Mis à jour le 6 février 2014

La tête dans les étoiles avec Galilée

par Interencheres

Même si elles portent le nom du célèbre astronome, les lunettes galiléennes n’ont pas été inventées par Galilée. Les premiers modèles ont été réalisés au tournant des XVIe et du XVIIe siècles par un opticien hollandais. Le mécanisme fut perfectionné dès cette époque par Galilée qui conçut des lunettes montées sur de simples tubes de carton ou de bois et dont les lentilles permettent d’observer les astres et les planètes. Un exemplaire du XVIIIe siècle est mis aux enchères à Limoges le dimanche 9 février 2014 par Maîtres Bernard Galateau et Paul Pastaud.

.

Il s’agit d’une lunette galiléenne réalisée en Saxe par un anonyme. Les tubes de cartons coulissant les uns sur les autres sont cerclés de montures en bois et recouverts de papier rouge et noir à l’extérieur. A l’intérieur, le papier marbré est typique de la ville de Herrnhut en Saxe : le Kleister Herrnhuterpapier. Sur le papier du tube oculaire figure à l’encre noire la mention « 20 lignes distance focale ».

.

Si plusieurs modèles de ce type circulent sur le marché, celui-ci est particulièrement rare par ses dimensions : étirée à son maximum, la lunette mesure 3,20 mètres ! Cette taille implique des observations exclusivement astronomiques et non terrestres. L’objet, issu d’une collection privée, devrait intéresser les collectionneurs comme les amateurs d’astronomie et d’objets anciens. Estimation entre 12 000 et 15 000 euros.

Lien vers le lot de la vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : un coffret rustique du XVIIe siècle

Le 17 septembre 2021 | Mis à jour le 17 septembre 2021

Doté d’un assemblage hétérogène d’essences et d’un placage de bois précieux, le coffret étudié par le maître ébéniste Jacques Dubarry de Lassale n’en demeure pas moins rustique dans sa conception. […]

Raymond Guidot, précurseur du design industriel

Le 10 septembre 2021 | Mis à jour le 17 septembre 2021

Des compositions monumentales, des tableaux et des pièces de mobilier imaginés par le précurseur de l’esthétique industrielle, Raymond Guidot, seront réunis sous le marteau de Valérie Régis le 27 septembre […]