Le 11 juillet 2013 | Mis à jour le 11 juillet 2013

Le combat artistique du chevalier breton

par Interencheres

[Le lot du jour] Protégé par son bouclier à l’hermine et chevauchant son destrier bondissant, Nominoë s’élance vers un combat artistique. Chef des Bretons au IXe siècle et instigateur de l’idée d’une région unifiée et indépendante, le célèbre souverain a été choisi par René-Yves Creston (1895-1964) pour incarner son envie de revivifier l’art breton.
f
Ce groupe en faïence émaillée polychrome incarne parfaitement le mouvement « Ar Seiz Breur », dont l’artiste est l’un des fondateurs et qui prône le renouvellement de la créativité bretonne. Cette sculpture apparaît comme un véritable manifeste du travail de Creston : le sculpteur choisit un personnage emblématique de la Bretagne, et  s’associant à la faïencerie Henriot de Quimper, mais il emploie un traitement radicalement moderne composé de lignes géométriques en vogue dans les années 1930.
f
Maîtres Didier Guichard, Jean-Michel Juillan et Tugdual Borel mettront cette statue bretonne en vente le samedi 13 juillet 2013 à Saint-Brieuc et en direct sur le Live d’Interencheres. Estimation : 6 000 à 8 000 euros.

Lien vers l’annonce de vente du lot

Haut de page

Vous aimerez aussi

5 choses à savoir sur Line Vautrin

Le 7 août 2020 | Mis à jour le 7 août 2020

Créatrice de boutons, bijoux et objets de décorations, Line Vautrin s’illustre à Paris dans de nombreux domaines dès les années 1920. Après un succès à l’Exposition universelle de 1937, elle […]