Le 11 juillet 2013 | Mis à jour le 11 juillet 2013

Le combat artistique du chevalier breton

par Interencheres

[Le lot du jour] Protégé par son bouclier à l’hermine et chevauchant son destrier bondissant, Nominoë s’élance vers un combat artistique. Chef des Bretons au IXe siècle et instigateur de l’idée d’une région unifiée et indépendante, le célèbre souverain a été choisi par René-Yves Creston (1895-1964) pour incarner son envie de revivifier l’art breton.
f
Ce groupe en faïence émaillée polychrome incarne parfaitement le mouvement « Ar Seiz Breur », dont l’artiste est l’un des fondateurs et qui prône le renouvellement de la créativité bretonne. Cette sculpture apparaît comme un véritable manifeste du travail de Creston : le sculpteur choisit un personnage emblématique de la Bretagne, et  s’associant à la faïencerie Henriot de Quimper, mais il emploie un traitement radicalement moderne composé de lignes géométriques en vogue dans les années 1930.
f
Maîtres Didier Guichard, Jean-Michel Juillan et Tugdual Borel mettront cette statue bretonne en vente le samedi 13 juillet 2013 à Saint-Brieuc et en direct sur le Live d’Interencheres. Estimation : 6 000 à 8 000 euros.

Lien vers l’annonce de vente du lot

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : un fauteuil Louis XV estampillé de Père Gourdin

Le 24 février 2021 | Mis à jour le 24 février 2021

L’estampille de Jean Gourdin, dit Père Gourdin, est le signe d’un art menuisier français d’excellence. Jacques Dubarry de Lassale décrypte les particularités de ces sièges remarquables à travers l’expertise d’un […]