Le 17 septembre 2016 | Mis à jour le 21 septembre 2016

Rentrée : quel bureau choisir ?

par Interencheres

bureaux-noirs-2En matière de bureaux, vous êtes plutôt mobilier ancien ou contemporain ? Venez faire votre choix grâce à notre sélection de bureaux adjugés par les commissaires-priseurs d’Interencheres.

Nous débutons l’affrontement avec cet impressionnant bureau Mazarin d’époque Louis XIV en placage d’écaille teintée rouge richement décoré adjugé 25 500 euros par Millon et Associés en novembre 2009. Face à ce meuble plutôt ostentatoire, se tient un bureau de direction « Fixing » de la marque Vaghi daté de 1986 en bois laqué anthracite aux lignes épurées et simplifiées, adjugé 300 euros par la même maison de ventes en avril 2014.

.

.

bureaux-3

Le combat continue avec ce bureau à volets en bois d’érable et marqueterie de palissandre d’époque Charles X, reposant sur un original et musical piétement en forme de lyre, adjugé 1 400 euros par Blanchet et Associés en mars 2013. De l’autre coté, les pieds de ce corpulent bureau moderniste ont disparu. Tout en formes géométriques des années 1930 en noyer, il a été adjugé 600 euros par Millon et Associés en octobre 2013

.

.

bureau-blanc-noir

 

La traditionnelle rivalité noir et blanc s’exprime également à travers ces deux bureaux. L’un laqué noir, daté du dernier quart du XIXe siècle et adjugé 1 400 euros par Binoche et Giquello en décembre 2013, est une invitation au voyage à travers ses motifs de chinoiseries. L’autre, en bois plaqué de melaminé blanc et panneaux en double dalle de verre transparent signé Saint-Gobain vers 1965, adjugé 500 euros par Osenat en mai 2011, ravit par son étonnante simplicité.

.

.

bureuax-4

Le luxe est au rendez-vous avec ce bureau à cylindre en placage de sycomore, d’amarante, de bois de rose, de citronnier et d’ébène, attribué à Henry Dasson, orfèvre et ébéniste parisien de la seconde moitié du XIXe siècle, d’après le modèle exécuté pour le roi Louis XV à Versailles (adjugé 750 000 euros par Rémy Le Fur et Associés en mars 2014). A l’opposé, ce bureau de forme boomerang en palissandre des années 1960 (adjugé 9 500 euros par Millon et Associés en octobre 2013) résiste grâce à son coté fonctionnel et son large plateau ergonomique.

.

.

bureaux-noirs

Le duel se teinte de noir avec ce bureau en ébène, en nacre, en os et en ivoire gravés provenant d’Italie au XIXe siècle (adjugé 3 500 euros par Rennes Enchères en octobre 2014). Pour le défier, adieu l’entretoise élaborée : elle est remplacée par deux imposants caissons arrondies pour ce bureau de salon rognon de Maurice Dufrène, ébéniste et architecte d’intérieur français (1876-1955), réalisé en placage de marbre noir de style Art déco (adjugé 42 000 euros par Rouillac en juin 2014).

.

.Sans-titre-1

 

 

 

 

La lutte est engagée entre ces deux bureaux en bois clair. Le premier est à cylindre en bois de placage marqueté en feuille dans des encadrements de filets de bois noirci d’époque Louis XVI (adjugé 2 200 euros par ERA Enchères en février 2015). Le second est un modèle anglais en placage de noyer et bois teinté noir plutôt minimaliste et fabriqué vers 1950 (adjugé 650 euros par la salle des ventes de Chinon en septembre 2010).

.

.

bureaux-5

Pour conclure, l’opposition porte sur l’évolution d’une forme. D’un coté, ce bureau plat en placage d’acajou de style Empire se distingue par ces deux caissons massifs et fastueusement ornés de cariatides en bronze doré (adjugé 14 000 euros par Osenat en juin 2006). De l’autre coté, ce bureau « Boomerang » réalisé vers 1969 par Maurice Calka, sculpteur et designer français, en fibre de verre et en résine laquée blanche, semble nous emporter vers une autre dimension avec ces caissons aux jolies courbes quelque peu extraterrestres (adjugé 19 500 euros par Claude Aguttes en décembre 2010).

.

Découvrez tous les bureaux actuellement proposés aux enchères, et abonnez-vous à l’alerte correspondante pour recevoir gratuitement par e-mail les informations sur les prochains bureaux mis en vente.

.

 

Haut de page

Vous aimerez aussi