Le 4 juin 2013 | Mis à jour le 4 juin 2013

Le masque aux deux visages

par Interencheres

[Le lot du jour] Très vite reconnu pour la qualité de ses bronzes, Jean Carriès (1855-1894) souhaite pourtant changer de matériau. L’artiste souhaite en effet insuffler plus de vie à ses sculptures. Il se tourne alors vers le grès, dont les coulées, les plissés, les superpositions et les craquelés lui permettent d’oser toutes les expérimentations. Ces deux masques en grès accolés dits « souriants » réalisés dans les années 1890 sont caractéristiques des figures grotesques, burlesques – voire presque fantastiques –  si chères à Carriès.

Très rare épreuve en grès émaillé, cette sculpture d’applique présente une légère distinction de couleurs entre les deux masques : beige chamois pour la figure de gauche et brun vert pour celle de droite. Une sculpture similaire présentant une légère variante d’émaillage fut exposée en 2008 au Petit Palais, le musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, à l’occasion d’une rétrospective de l’œuvre de l’artiste. Ce double masque expressif sera mis aux enchères le samedi 8 juin 2013 à Dijon par Maître Sylvain Gautier, pour une estimation de 10 000 à 15 000 euros.

Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Expertise : un coffret rustique du XVIIe siècle

Le 17 septembre 2021 | Mis à jour le 17 septembre 2021

Doté d’un assemblage hétérogène d’essences et d’un placage de bois précieux, le coffret étudié par le maître ébéniste Jacques Dubarry de Lassale n’en demeure pas moins rustique dans sa conception. […]

Raymond Guidot, précurseur du design industriel

Le 10 septembre 2021 | Mis à jour le 17 septembre 2021

Des compositions monumentales, des tableaux et des pièces de mobilier imaginés par le précurseur de l’esthétique industrielle, Raymond Guidot, seront réunis sous le marteau de Valérie Régis le 27 septembre […]