Le 24 décembre 2013 | Mis à jour le 27 décembre 2013

L’épicurienne de Philippe Hiquily

par Interencheres

[Le lot du jour] Admirateur des monumentales héroïnes de Philippe Hiquily, le roi du Maroc demande au sculpteur français de lui réaliser un modèle inédit. Le souverain apprécie beaucoup la grande silhouette d’acier de sa « Marathonienne », mais il souhaiterait que l’artiste lui propose une sculpture plus convenable, qui garderait les deux jambes fermées. Philippe Hiquily (1925-2013) exhausse alors son souhait et imagine cette « Epicurienne » de 5 mètres de haut, qui semble « saisie dans un moment de sérénité et de pure extase », comme la décrit Malika Vinot. La nièce du sculpteur et auteur de son catalogue raisonné poursuit : « Coquette et nonchalante elle s’offre au plaisir des yeux tout en se montrant plus pudique que sa grande sœur. Ses genoux sont serrés et sa main vient chastement les caresser, alors que son esprit semble vagabonder dans ses rêves. Hiquily la croque alors comme il aime les femmes : belles et épanouies. »

.

Numérotée 1/8, notre déesse de métal a été réalisée entre 2010 et 2011. , Elle a été exposée pendant 2 mois, entre mars et mai 2012, sur la place Saint-Germain-des-Prés à Paris, dans le cadre des évènements liés à la publication du catalogue raisonné de l’artiste. Il reste d’ailleurs quelques autocollants et autres souvenirs laissés par les passants sur les jambes de cette gigantesque sculpture. Estimée de 70 000 à 90 000 euros, cette gigantesque statue sera mise aux enchères le lundi 30 décembre 2013 par la maison Tradart depuis Deauville et en direct sur le Live d’Interencheres. Le 15 décembre dernier, la maison Versailles Enchères adjugeait une édition de l’ « Epicurienne » à 15 000 euros au marteau.

.
Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Les ventes de fonds d’atelier, des musées éphémères

Le 17 septembre 2020 | Mis à jour le 17 septembre 2020

Révélant des artistes souvent méconnus ou oubliés, dont elles retracent l’entière carrière, les ventes de fonds d’atelier transforment les salles de ventes en de véritables musées éphémères.

Les enchères en musique

Le 17 septembre 2020 | Mis à jour le 17 septembre 2020

Gratter quelques accords de guitare, pianoter un refrain, empoigner un archet ou encore se mettre sérieusement à l’accordéon : la rentrée est souvent synonyme de bonnes résolutions à mettre en […]

Expertise d’une commode parisienne d’époque Régence

Le 17 septembre 2020 | Mis à jour le 17 septembre 2020

Datant du début du XVIIIe siècle, les commodes de l’époque Régence conservent la structure massive du style Louis XIV, tout en arborant des lignes plus souples et galbées, préfigurant le […]