Le 24 décembre 2013 | Mis à jour le 27 décembre 2013

L’épicurienne de Philippe Hiquily

par Interencheres

[Le lot du jour] Admirateur des monumentales héroïnes de Philippe Hiquily, le roi du Maroc demande au sculpteur français de lui réaliser un modèle inédit. Le souverain apprécie beaucoup la grande silhouette d’acier de sa « Marathonienne », mais il souhaiterait que l’artiste lui propose une sculpture plus convenable, qui garderait les deux jambes fermées. Philippe Hiquily (1925-2013) exhausse alors son souhait et imagine cette « Epicurienne » de 5 mètres de haut, qui semble « saisie dans un moment de sérénité et de pure extase », comme la décrit Malika Vinot. La nièce du sculpteur et auteur de son catalogue raisonné poursuit : « Coquette et nonchalante elle s’offre au plaisir des yeux tout en se montrant plus pudique que sa grande sœur. Ses genoux sont serrés et sa main vient chastement les caresser, alors que son esprit semble vagabonder dans ses rêves. Hiquily la croque alors comme il aime les femmes : belles et épanouies. »

.

Numérotée 1/8, notre déesse de métal a été réalisée entre 2010 et 2011. , Elle a été exposée pendant 2 mois, entre mars et mai 2012, sur la place Saint-Germain-des-Prés à Paris, dans le cadre des évènements liés à la publication du catalogue raisonné de l’artiste. Il reste d’ailleurs quelques autocollants et autres souvenirs laissés par les passants sur les jambes de cette gigantesque sculpture. Estimée de 70 000 à 90 000 euros, cette gigantesque statue sera mise aux enchères le lundi 30 décembre 2013 par la maison Tradart depuis Deauville et en direct sur le Live d’Interencheres. Le 15 décembre dernier, la maison Versailles Enchères adjugeait une édition de l’ « Epicurienne » à 15 000 euros au marteau.

.
Lien vers l’annonce de vente

Haut de page

Vous aimerez aussi

Un dessin inédit du Bernin découvert à Compiègne

Le 1 mars 2021 | Mis à jour le 1 mars 2021

Quelques mois après l’adjudication record à 24,2 millions d’euros d’un panneau du peintre primitif italien Cimabue, la maison Actéon présentera aux enchères le 20 mars une sanguine inédite du Bernin. […]

Expertise : un fauteuil Louis XV estampillé de Père Gourdin

Le 24 février 2021 | Mis à jour le 1 mars 2021

L’estampille de Jean Gourdin, dit Père Gourdin, est le signe d’un art menuisier français d’excellence. Jacques Dubarry de Lassale décrypte les particularités de ces sièges remarquables à travers l’expertise d’un […]