Le 3 octobre 2015 | Mis à jour le 7 octobre 2015

Les grandes heures de la maison Dior aux enchères

par Interencheres

Dior

[Vente à venir] Strasses, sequins, soie, pampille, cachemire, mousseline, tulle, tweed, organza et autres perles feront tourbillonner l’Hôtel des ventes Lyon Presqu’île et le marteau de Maître Antoine Bérard lors de la dispersion de la collection personnelle du créateur de mode Alexis Mabille, le vendredi 9 octobre 2015 à Lyon et sur le Live d’Interencheres.

.

La centaine de pièces issue de cet ensemble inédit retrace les grandes heures de la maison Dior. Seront notamment proposées à la vente les créations haute couture de Gianfranco Ferré et le prêt-à-porter dessiné par son successeur, John Galliano, ou encore les pièces de défilé d’Isaac Mizrahi.

« Architecte de la mode », Gianfranco Ferré (1944-2007) – nommé directeur artistique de Dior en 1989 – est aujourd’hui considéré comme l’une des plus prestigieuses signatures de la mode. Ses modèles, pour la plupart portés par les plus grands mannequins de l’époque telle que Carla Bruni, Estelle Lefebure, Beverly, Nadja Avermann, Shalom… émerveilleront sans nul doute les enchérisseurs, tout comme la dizaine des somptueuses pièces des collections Dior 1995/1996, dont certaines sont brodées par Lesage et Muller.

.Dior3

.

En 1996, John Galliano (né en 1960) devient le directeur artistique de l’ensemble des lignes féminines de Dior. Les collections les plus emblématiques sont représentées dans ce rare ensemble : Wallpaper, Mao, Geisha, Marlene Dietrich, Cocteau. Un tantinet provocateur, le couturier a redonné un souffle de modernité à la griffe, quitte à bousculer les codes avec des modèles qui firent scandale, à l’instar de la collection Les Prostituées de l’avenue Montaigne, du polémique défilé « Clochard », en passant par la collection « Trailer Trash ».

.

Accueil-Carroussel-Logo-LiveParmi cette remarquable collection figure une pièce historique de la maison Dior : une paire d’escarpins Delman réalisée en 1953-1955 et estimé 3 000 – 4 000 euros. C’est suite à la rencontre de Christian Dior et Roger Vivier, alors sous contrat avec la maison américaine Herman Delman, qu’est née une ligne de chaussures désignées conjointement par les deux maisons.

.
Avec des estimations s’échelonnant entre 50 et 6 000 euros, les créations haute couture et de prêt-à-porter pourront aussi bien enrichir les collections des musées et des collectionneurs que les garde-robes d’amateurs de pièces griffées.

.

Lien vers l’annonce de vente aux enchères

Haut de page

Vous aimerez aussi

Deux ventes de vins prestigieux à Cannes

Le 22 avril 2021 | Mis à jour le 22 avril 2021

Les 23 et 24 avril à Cannes, Jean-Pierre Besch proposera aux amateurs une belle sélection de grands vins français et étrangers, ainsi que des alcools rares. La première journée de […]